CINNAMON BUNS

Les roulés à la cannelle et moi, c’est une histoire d’amour qui dure depuis déjà plusieurs années. Quand j’ai commencé à investir la cuisine de mes parents et à me lancer dans les pâtisseries, ma soeur m’avait acheté un livre dans lequel figurait une recette de roulés à la cannelle. C’est la première réalisation un peu risquée que j’ai du faire : la maitrise de la pâte qui gonfle était un vraiment challenge pour moi.

Quelques années plus tard, presque rien à changé. C’est une des pâtisseries que nous préférons à la maison quand les températures s’abaissent. Rien de mieux que l’odeur de cannelle et de pain brioché dans toute la maison.
Mais, depuis, la recette a bien changé et s’est affinée. Je vous en livre ici le secret !

Ingrédients :
-1kg de farine
-2 sachets de levure boulanger type Briochin
-8 c.à.s de sucre
-150mL d’huile
-600mL d’eau tiède
-une pincée de sel.

Pour la garniture :
-150g de beurre fondu
-150g de cassonade
-5 cuillère à soupe de cannelle (à doser selon vos goûts)

Dans la cuve du robot (ou dans un saladier), mélangez l’eau tiède avec la levure et une cuillère à soupe de sucre. Recouvrez de papier film et laissez agir pendant 30min : le mélange doit faire des bulles et être mousseux. Ajoutez en suite l’huile, le reste du sucre. Ajoutez en suite petit à petit la farine et le sel. Pétrissez jusqu’à ce que la pâte soit à peine collante.
Huilez le bol et placez y la pâte. Laissez reposer pendant 1h30 environ.

Préparez la garniture : faites fondre le beurre. Ajoutez y en suite la cassonade et la cannelle. Laissez prendre au frais afin d’obtenir une sorte de pâte facilement tartinable.

Dégazez légèrement et divisez la pâte en deux. Sur un plan de travail fariné, étalez un pâton en rectangle. Étalez sur le rectangle de pâte la moitié du mélange beurre-cannelle. Roulez la pâte sur elle même afin d’obtenir un boudin : détaillez en suite des tranches.

Afin de calibrer légèrement mes roulés, j’ai décidé de les faire pousser et de les cuire dans un moule à muffins beurré. Placez les roulés et laissez reposer encore 30 min.

Préchauffez le four à 180° et laissez cuire environ 15min. Vous pouvez réaliser un glaçage royal pour les badigeonnez : nous les préférons plus simples (et avec moins de sucre !).

Et le tour est joué ! N’hésitez pas à me tagger sur vos réalisations sur Instagram et me laissez votre avis en commentaire ! À très vite !

Publicités
Publié dans Recipes | Tagué , , , , | 1 commentaire

GARLIC & PARMESAN KNOTS

Postée sur Instagram il y a quelques temps, cette photo de mes garlic knots vous avez beaucoup intrigué. J’ai découvert ça à New York lors d’un de mes séjours et je mourrais d’envie d’en retrouver la saveur. J’ai donc décidé d’essayer de me rapprocher le plus possible de ce que j’avais en tête afin de vous les proposer.

Il s’agit de petits pains briochés recouverts encore chaud d’un beurre aillé et de parmesan… Une tuerie ! C’est parfait en dégustation à l’apéritif, ou encore pour accompagner vos soulages d’hiver !

Ingrédients :
Pour le pain brioché :
-500g de farine
-1 et 1/2 c.à.c de sucre
-1 sachet de levure de boulanger type Briochin
-1 et 1/2 c.à.c de sel
-350mL d’eau chaude
-2 c.à.s d’huile d’olive

Pour la garniture :
-100g de beurre (ou margarine)
-6 gousses d’ail pelées et écrasées
-quelques feuilles de persil ciselées
-40g de parmesan râpé

Dans la cuve du robot ou dans un saladier (pour les plus courageuses), mélangez la farine, le sucre, la levure et le sel. Ajoutez l’eau chaude puis l’huile d’olive. Pétrir pendant 10 minutes environ et laissez reposer pendant 1h30 dans un saladier huilé.

Une fois le temps écoulé, découpez la pâte en deux et placez chaque boule dans un gros sac congélation pendant 10 min : cela va accélérer la pousse. Détaillez en suite dans chaque boule 8 morceaux de tailles égales : vous obtiendrez donc 16 portions.

Pour le façonnage, prenez une petite boule et étalez la en boudin. En suite, faites un noeud avec le boudin. Placez les noeuds dans des moules à muffins préalablement huilés (vous pouvez également les faire pousser sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé). Laissez reposer encore 30 min.

Préchauffez le four à 200°. 
Laissez cuire pendant 20 minutes. 

Pendant ce temps, préparer le garniture. Faites fondre le beurre à feu doux ou dans le micro ondes (surveillez bien, cela explose facilement…). Ajoutez en suite vos gousses d’ail, le persil et le parmesan.

Une fois que les noeuds sont sortis du four, encore chaud, badigeonnez les avec un pinceau du beurre fondu. Pour les extra gourmands, vous pouvez saupoudrez d’encore un peu plus de parmesan à la fin… un délice !

Et voilà ! N’hésitez pas à me tagger sur vos réalisations sur Instagram et me laissez votre avis en commentaire ! À très vite !

Publié dans Recipes | Tagué , , , | 1 commentaire

BANANA BREAD (PARVE)

On se retrouve aujourd’hui pour une recette de banana bread, de la comfort food comme on les aime qui, en plus, vous débarrasse de vos bananes en décomposition (j’exagère, mais c’est un peu ça quand même !). Plus on utilise des bananes trop mûres pour être mangées comme telles, mieux c’est.Le must de cette recette c’est qu’elle est parve et sans lactose pour les allergiques. Il est également possible de la réaliser sans gluten sans que cela n’en altère la consistance. 

Le banana bread est très simple à réaliser, mais, finalement, ce n’est jamais simple de trouver LA recette qui combine à la fois une consistance moelleuse, humide, sans tomber non plus dans le gâteau trop « flan », voire clafoutis, avec le liquide dégagé par la banane.
J’ai donc réussi à réunir tous les paramètres que je recherchais dans cette recette.

ASTUCE : Pour le côté moelleux et humide, il y a un secret à respecter… laissez reposer la pâte 1 heure après l’avoir confectionnée, avant d’enfourner. Vous verrez, ça fait toute la différence !

Ingrédients :
-5 bananes (assez petites) bien mûres
-5 oeufs
-6 c.à.s de lait végétal (j’ai utilisé du lait d’amandes)
-260g de farine
-2 c.à.s de bicarbonate de soude
-100g de muscovado
-50g de sirop d’érable
-120mL d’huile
Optionnel : de la cannelle

Dans un saladier, écrasez les bananes avec une fourchette pour obtenir une purée. Ajoutez les oeufs un à un en fouettant entre chaque ajout. Ajoutez en suite les liquides (lait et huile), puis les sucres (vous pouvez utiliser 150g de sucre blanc classique ou de cassonade : l’utilisation du sirop d’érable et du sucre muscovado apportent juste une saveur supplémentaire) et le bicarbonate de soude. Ajoutez en suite progressivement la farine. J’ai rajouté 2 cuillère à soupe de cannelle en poudre, mais ce n’est pas obligatoire !

Laissez donc reposer la préparation pendant 1 heure. Au bout de 50 minutes, préchauffez votre four à 180°. Beurrez et chemisez un moule à cake puis versez y la préparation. Enfournez en suite pour 1h.

Astuce de cuisson : si le tour est cuit mais que le milieu du cake reste humide après le test du couteau, baissez le four à 160° et couvrez votre cake avec du papier d’aluminium. Laissez cuire pendant 5-10min le temps que le gâteau soit cuit de manière uniforme.

Et le tour est joué ! N’hésitez pas à me tagger sur vos réalisations sur Instagram et me laissez votre avis en commentaire ! À très vite !

Publié dans Recipes | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

BAKLAWA FROMAGE MENTHE

On se retrouve en Turquie aujourd’hui avec ces baklawas salés au fromage et à la menthe : un délice ! Habituellement, le fromage est associé aux épinards : c’est tout aussi délicieux, mais je n’ai pas résisté à utiliser la belle menthe de mon jardin.
C’est la recette passe partout : pour l’apéro, pour le diner, elle convient à toutes les occasions et fait toujours l’unanimité.

Concernant le fromage, vous pouvez soit mettre de la fêta soit trouver du fromage turc. Je trouve le mien dans les épiceries orientales : c’est ce que je préfère. Le risque avec la fêta est d’obtenir un mets trop salé.

Ingrédients :
-800g de fromage turc (ou feta)
-un paquet de pâte fillo (environ 10 feuilles)
-une botte de menthe
-200g de beurre fondu
-100mL de lait
-2 oeufs
-sel, poivre, carvi, cumin, graines de pavot

Dans un saladier, écrasez le fromage à la fourchette. Soyez vigilants : en fonction du fromage choisi, celui ci sera plus ou moins salé. S’il est très neutre, salez légèrement. Détachez les feuilles de votre botte de menthe : ciselez les feuilles et incorporez-les au fromage. Mélangez à la fourchette. Rajoutez une pincée de graines de carvi, et réservez.

Préchauffez votre four à 180°.
Pour le montage, superposez 3 feuilles de pâte fillo badigeonnées de beurre fondu : on alterne donc pâte fillo, beurre fondu, pâte fillo, beurre fondu, et pâte fillo.
Déposez le mélange fromage menthe en une ligne régulière sur toute la longueur de la feuille. Ensuite, enroulez les feuilles pour réaliser un boudin. 


Une fois en boudin, compressez-le en tentant de le rétrécir en longueur : vous allez obtenir un boudin légèrement ridé. Placez les boudins dans un moule et enfournez pour 20min.

Pendant la cuisson, fouettez le lait avec les oeufs, le sel, le poivre, et le cumin. Une fois les baklawas bien dorés, versez l’appareil entre les différents boudins puis saupoudrez de graines de pavot. Enfournez à nouveau pour 5-10min.

Et le tour est joué ! J’espère que cette recette vous plaira et on se retrouve très vite pour un article sur mes buffets !

Publié dans Recipes | Tagué , , , , , | 2 commentaires

BACK TO SCHOOL ET ZOOM SUR LA CHEMISE FRANÇAISE (pour hommes)

Cela ne vous aura sûrement pas échappé, c’est la rentrée ! Et chez moi, elle s’accompagne de l’anniversaire de plusieurs hommes dans ma famille ; alors, chaque année, les cadeaux tournent autour de la rentrée. Alors aujourd’hui, j’ai décidé de vous proposer une wish list 100% masculine et de vous présenter La Chemise Française par la famille Gauthier.

Il y a quelques temps, j’ai découvert que, dans ma belle région Bourgogne, existait un atelier de confection de chemises totalement made in France, qui perpétue un savoir faire depuis 1947. Voici ce qu’en disent les principaux intéressés : « Gauthier est une marque de fabrique familiale, créée à une époque où le fabricant s’engageait personnellement et entièrement dans la qualité de son produit. Forte de cette valeur, la maison Gauthier crée aujourd’hui des collections pour homme et femme qui allient au fil des saisons le subtil mélange entre tradition et modernité pour rester dans l’équilibre d’une élégance intemporelle et une attitude contemporaine. Nos chemises, nos pyjamas et nos caleçons reflètent l’excellence de cette région de France qu’est la Bourgogne par le savoir-faire artisanal passé de génération en génération depuis près de 70 ans, dans la logique et la constance d’un double fil conducteur : qualité et élégance.

Vous commencez à me connaître, je mets un point d’honneur à soutenir les acteurs locaux et ceux qui privilégient le savoir faire français à la surproduction de masse.
J’ai donc choisi une chemise pour l’anniversaire de mon père, et autant vous dire que mes attentes ont été comblées.

J’ai pris le modèle mini-carreaux bleu, un classique. Il est très facile de trouver sa taille. Les chemises sont 100% coton, et vous pouvez choisir votre coupe : j’ai choisi ici une modern fit (cintrée).
A l’ouverture du colis, j’ai été bluffée par la qualité des matières choisies. Le 100% coton étant rare désormais dans les vêtements, j’étais ravie de retrouver ça sur un produit made in France. Les détails sont exécutés avec minutie. Et surtout, la coupe est parfaite ainsi que le col. Bref, pour 155€, je ne m’attendais pas à une telle qualité, qui n’a rien à envier aux créateurs haute couture.

Mon père, habitué aux chemises dites « de luxe », était impressionné par le rapport qualité prix, et vous pouvez en croire son expérience en 20 ans de chemises quotidiennes pour le travail. Bref, un cadeau parfait également pour la fête des pères, Noël, mais également pour faire plaisir aux hommes de votre entourage.
Une préférence pour les modèles classiques, mais il existe un large choix de chemises plus fantaisies pour ravir les plus originaux.
Je recommande absolument.

Et voici ma wish list pour accompagner votre chemise et vous donner des idées de cadeaux pour les messieurs.

  1. Besace « Messenger Valmy » de chez Ateliers Auguste en cuir et tissu (dispo ici)
  2. Coffret de soin relaxant Le Baigneur pour commencer l’année sereinement (dispo ici)
  3. Un noeud papillon en soie tressée de chez Dagobear (dispo ici)
  4. Un carnet en cuir Paper Republic (dispo ici)
  5. Des lunettes originales avec des branches en acajou Rezin (dispo ici)
  6. Casque audio en cuir pour ne pas être dérangé en allant au boulot Rétrofutur (dispo ici)

Et voilà, j’espère que cet article un peu différent vous plaira et vous donnera des idées pour vos prochains cadeaux ! À très vite.

Publié dans Recipes | Laisser un commentaire

MOELLEUX AU CHOCOLAT (ONE BOWL ET ULTRA RAPIDE)

Difficile de trouver un titre à cette recette… Il faut dire qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’un gâteau moelleux et fondant au chocolat. Je ne pensais pas poster cette recette car il est, pour moi, mon gâteau rapide, ultra simple, que je fais souvent au dernier moment, pour des gouters ou des apéros improvisés entre amis. Rien qui, pour moi, ne valait la peine d’être posté. Je me disais qu’il y avait déjà tant de recettes de gâteaux au chocolat sur mon blog et sur internet en général.

Et puis, j’ai fait cette recette mercredi dernier pour un concert secret, invitée par mon ami Olivier, et il s’avère que ce gâteau a reçu un franc succès. Alors, j’ai donc décidé de vous poster la recette pour que, vous aussi, vous ayez l’air de vous être tuée dans votre cuisine (alors que ça vous a pris 5min).
C’est aussi un dessert que je réalise souvent pour chabbat car il s’adapte aussi bien en halavi qu’en parve.

Je coupe souvent ce gâteau en petits carrés (environ 12) pour les soirées, mais vous pouvez très bien le réaliser dans un moule rond et découper des parts (environ 6 à 8).

Ingrédients :
-250g de beurre (ou margarine)
-200g de chocolat noir
-150g de sucre
-4 oeufs
-une pincée de sel
-80g de farine

Pour la ganache :
-50g de crème fraîche (ou de crème de soja)
-70g de pralinoise (ou de chocolat noir)

Préchauffez votre four à 180°
Dans un saladier type Pyrex qui va au micro ondes, faites fondre le beurre et le chocolat. Mélangez le tout, puis ajoutez le sucre. Ajoutez les oeufs un à un. Ajoutez en suite la farine avec la pincée de sel et mélangez avec une cuillère en bois.

J’utilise pour ma part un moule rectangulaire (environ 27×19) que j’ai préalablement huilé et recouvert le fond de papier sulfurisé.
Enfournez pour environ 15 min : vous pouvez ajuster le temps de cuisson en fonction de vos préférences, si vous souhaitez un coulant, un moelleux….
Laissez refroidir.

Pendant ce temps, faites fondre au micro-ondes la crème et la pralinoise pendant environ 1min à 750 W. Couvrez en suite le bol pendant 2min le temps que le chocolat fonde complètement par la chaleur de la crème. Mélangez en suite délicatement afin d’homogénéiser la préparation. Laissez refroidir.

Lorsque tout est refroidi, recouvrez votre gâteau de la ganache : vous pouvez décorer avec des copeaux de chocolat.
Et le tour est joué !
 

Publié dans Recipes | Tagué , , , , , , | 4 commentaires

TARTELETTES FAÇON TWIX (sans cuisson)

Il y a quelques temps sur Instagram, j’ai posté une photo de ces tartelettes façon Twix. Vous avez été nombreuses à me réclamer la recette alors la voici. Il n’y a rien de plus simple et de plus rapide à réaliser. C’est une recette parfaite pour les apéros d’été : juste une petite note touchée à la fin du repas. Et quoi de mieux que de pouvoir laisser tomber son four en plein mois d’août !
Je l’ai réalisée en version halavi. Je n’ai toutefois pas pu vous donner avec précision les quantités de caramel nécessaire : je stock mon caramel maison dans un pot et en utilise quand j’en ai besoin. Vous pouvez réaliser votre caramel vous même ou l’acheter préparé si vous êtes dans le rush !

Ingrédients : (pour environ 14 petites tartelettes)
– 300g de biscuits secs
-240g de beurre fondu
-100g de chocolat noir fondu
-caramel
-fleur de sel

Mixez les biscuits dans un processeur jusqu’à obtenir de la poudre. Ajoutez y le beurre fondu et mélangez à la cuillère en bois.
Dans des minis moules à tartelettes en silicone, tassez environ une bonne cuillère à soupe de cette préparation. Enfoncez légèrement le manche de votre cuillère pour réaliser un trou. Laissez durcir au congélateur pendant 15min.

Démoulez les tartelettes délicatement et versez du caramel dans le trou préalablement formé. N’allez pas jusqu’à la surface mais laissez quelques millimètres afin d’accueillir en suite la couche de chocolat. Laissez refroidir 30min au réfrigérateur.

Enfin, versez délicatement une couche fine de chocolat noir fondu sur le dessus de vos tartelettes. Saupoudrez le chocolat de quelques grains de fleur de sel. Laissez refroidir jusqu’à la dégustation.

Une recette ultra simple qui demande peu de préparation : bref, une recette pour les jours où on a la flemme !

Publié dans Recipes | Tagué , , , | Laisser un commentaire

24H À PARIS


Après des mois et des mois d’interruption, me voici de retour sur le blog ! Mon absence m’a semblé être une éternité, mais les études font partie de mes priorités. Quoi qu’il en soit, c’est avec plaisir que je vous écrie à nouveau.

Vous avez déjà du voir sur mon compte Instagram des photos de Paris, où je vais quelques fois dans l’année, et à chaque fois, vous me contactez pour que je vous recommande mes bonnes adresses. Étant de passage dans la capitale il y a quelques semaines pour environ vingt quatre heures, j’ai donc décidé de partager avec vous les restaurants, les bars, et les activités que nous avons réalisé.
Ayant essayé d’optimiser nos déplacements, les endroits que nous avons fréquentés sont tous plus ou moins dans le même périmètre.

1. Boire un cocktail à l’Hotel Amour

Situé dans le quartier de Pigalle, cet hôtel dispose d’une cour intérieure à la déco 100% végétale qui donne l’impression d’être hors de Paris. La carte des cocktails maison est audacieuse sans être trop complexe.
Nous avons goûté le Baron de Luxe (vodka, liqueur de st Germain, coulis de fraise maison, champagne) et le Bazar (Rhum HSE vieux, Absinth, Sirop de gingembre, citron vert, sucre de canne, champagne) :  très subtiles et pas trop sucrés. 
Les prix sont assez raisonnables pour Paris et compte tenu du fait que les cocktails soient très élaborés : comptez 13€ pour un cocktail.

Si vous souhaitez diner sur place, pensez à réserver : on vous met dehors à 20h pour les réservations.

Hotel Amour8 Rue de Navarin, 75009 Paris

2. Manger des pâtes aux truffes chez Pink Mamma 
(J’aurais également pu dire « Attendre 4h pour manger des pâtes dans n’importe quel restaurant du groupe Big Mamma »).

Si vous suivez beaucoup de parisiennes sur Instagram comme moi, vous n’avez sans doute pas pu passer à côté des restaurants Big Mamma. Leur identité visuelle se fait beaucoup par leur vaisselle ancienne dépareillée, et leur pâtes alléchantes présentées dans des petites casseroles en cuivre.

On m’avait prévenu : il faut arriver en avance car les restaurants du groupe Big Mamma n’acceptent pas les réservations. Concernant la queue que vous voyez sur la première photo, il s’agit donc des gens qui attendaient avant 19h, soit l’ouverture du restaurant. On a pris notre nom et notre numéro de téléphone, et par chance nous avons pu avoir une table…. à 22h30. Les pâtes aux truffes, ça se mérite.

Bon, et ces pâtes aux truffes, méritent-elles autant d’attente ? Oui et non. Honnêtement, j’aurais pu manger n’importe, j’aurais trouvé ça délicieux après avoir entendu mon estomac hurler pendant 4h. D’un autre côté, rien ne vaut d’attendre aussi longtemps pour un restaurant.
Objectivement, les pâtes sont bonnes, c’est relativement généreux en truffe et le plat (à 17 ou 19€ il me semble) vaut son prix. Toutefois, l’attente vicie tout. Le spritz à la pastèque était très bon.

Pink Mamma : 20bis, Rue de Douai, 75009 Paris

3. Boire un cocktail derrière les hélices du Moulin Rouge au Bar à Bulles
(Ou « Boire un énième cocktail en attendant sa table chez Pink Mamma »)

Toujours dans le quartier de Pigalle, j’ai eu la surprise de découvrir ce rooftop caché derrière les hélices du Moulin Rouge. Il faut aller à l’intérieur du restaurant pour accéder à la deuxième terrasse où vous découvrirez ce paysage. Totalement inédit pour moi qui n’avais jamais mis les pieds à Pigalle.
Le lieu est très agréable. Mention spéciale pour le cocktail Lillet et concombre.

Le Bar à Bulles : 4 Bis Cité Véron, 75018 Paris

4. Faire une photo Instagram du Pigalle Basketball 

Normalement, vous aurez tout votre temps pour réaliser le cliché parfait depuis la queue du Pink Mamma.

Pigalle Basketball 17 Rue Duperré, 75009 Paris

5. Voir la rétrospective consacrée à David Hockney au Centre Pompidou

Nous sommes donc allés le dimanche matin voir l’exposition consacrée à David Hockney au Centre Pompidou. C’est à faire absolument. L’impression d’avoir assisté à plusieurs expositions en une. Je le conseille fortement.
Pensez à prendre vos billets en avance, sinon la queue est interminable.

6. Flâner vers la Cathédrale Notre Dame, se balader dans le quartier des bouquinistes et s’arrêter chez Shakespeare and Co

 Une bien jolie balade que nous avons eu la chance de réaliser par un temps magnifique. Étant quelqu’un qui va dans une librairie au minimum deux fois par semaine, ce quartier était parfait. J’ai poussé la porte de Shakespeare and Co, la célèbre librairie anglaise de Sylvia Beach.

Photo : Travel and Leisure

Pour les amoureux de la lecture en VO et des belles éditions, cette librairie est votre paradis.

Shakespeare and Company : 37 Rue de la Bûcherie

7. Déjeuner à l’As du Fallafel 

Last but not least : un passage à Paris ne serait pas réussi sans aller manger une pita fallafel de l’As du Fallafel, rue des rosiers. Toujours aussi délicieux. Toujours autant de queue, mais je crois que ce week end à Paris était placé sous le signe de l’attente.

L’As du Fallafel : 32 Rue des Rosiers

En résumé, un court séjour mais rempli de découvertes. J’aimerai beaucoup faire plus de petits weekends dans les villes de France et vous proposer mon guide en 24h. J’espère en tout cas que ce format vous plaira.
Je vous dis à très bientôt pour de nouvelles recettes cette fois-ci !

Publié dans Travel | Tagué , | Laisser un commentaire

MOUNA DE YOM KIPPOUR

Hello ! On se retrouve aujourd’hui pour la recette des mounas de Kippour, ces petites brioches parfumées qu’on mange pour couper le jeûne.  J’adore le goût de l’orange qui convient parfaitement à la période de l’année ! J’ai choisis de les garnir avec des amandes et des noisettes : vous pouvez les laisser neutres ou bien ajouter des raisins secs, des pépites de chocolat…. 


Ingrédients (pour environ 20 brioches):

-1kg de farine 

-2 sachets de levure boulangère sèche ou un cube de levure fraîche 

-200mL d’eau tiède 

-200g de sucre 

-250mL d’huile 

-5 œufs 

-le zeste et le jus d’une orange 

-fleur d’oranger 

-une pincée de sel 

-garnitures et déco au choix 

Préchauffez votre four à 180° et laissez le pendant 10min. Puis éteignez votre four et laissez la porte entrouverte : cela permettra de créer un endroit chaud pour faire lever la pâte. 

Déliez votre levure avec 200mL d’eau tiède et une cuillère à soupe de sucre. Laissez fermenter pendant 30min. 

Dans un gros saladier (pour les costaux) ou la cuve de votre robot (pour les pressées), placez tous les ingrédients (farine, oeufs, mélange de levure, zeste et jus d’orange, deux bouchons de fleur d’oranger, l’huile, le sucre, le sel). 

Pétrissez pendant 15min : la pâte restera collante. Laissez lever pendant minimum 2h dans votre four, recouvert d’un linge. 

Une fois que la pâte à doubler de volume, dégazer légèrement et incorporez vos garnitures. Petite astuce : coupez votre pâte en 4 et incorporez une partie des garnitures dans chaque. Puis regroupez les pâtes : le mélange sera plus homogène. 

Formez vos petites boules et laissez lever pendant encore 30min. Préchauffez le four à 180°. 

Sur le dessus, j’ai fait une découpe aux ciseaux et, une fois les brioches badigeonnées d’œuf, j’ai parsemé des amandes effilées et du sucre a chouquette. 

Enfournez pour environ 10 min : La l’âme d’un couteau doit ressortir sèche ! 

Et le tour est joué ! J’en profite pour à tous et à toutes vous souhaiter Chana tova, hag sameah et tsom kal ! 

Publié dans Recipes | 5 commentaires

MUFFINS PÊCHES, MYRTILLES, FLEUR D’ORANGER ET CHOCOLAT BLANC 

Un titre à rallonge mais impossible de résumer autrement ces muffins que par leur composition. Un savoureux mélange, tout léger, qui a fait l’unanimité auprès des gourmands de la maison. 

J’avais envie de faire des muffins, mais pas envie de retomber dans la faciliter du Nutella. C’est vrai que c’est délicieux, pratique car avec peu d’ingrédients on arrive à ravir tout le monde. Mais j’avais envie de trouver une association de saveur inédite. J’avais quelques pêches à la maison, des myrtilles surgelées… La recette etait deja en tete ! Et quoi de mieux qu’un bouchon de fleur d’oranger pour garder le goût des vacances ? 

Comme d’habitude, j’ai l’impression d’avoir tout un régiment a nourrir à la maison. Les dosages sont prévus pour 24 muffins (il suffit de tout diviser par deux pour en avoir que 12). 

Ingrédients :

-520g de farine 

-2 sachets de levure chimique 

-200g de sucre 

-1 pincée de sel 

-200mL d’huile 

-400mL de lait d’avoine 

-2 oeufs 

-130g de myrtilles (fraîches ou surgelées)

-3 pêches 

-fleur d’oranger 

-chocolat blanc 

Préchauffez le four à 180°. 

Dans un bol,  mélangez tout vos ingrédients secs. À part, fouettez l’huile, le lait, la fleur d’oranger et les oeufs. Rajoutez progressivement la préparation liquide aux ingrédients secs. Découpez vos pêches en petits morceaux. Ajoutez en suite les fruits, et mélangez délicatement à la cuillère en bois (le fouet risque de les écraser). Découpez grossièrement une demi tablette de chocolat blanc en pépites et les ajouter à la préparation. 

Versez dans des moules à muffins avec une caissette en papier au 3/4. Laissez cuire une dizaine de minutes jusqu’à ce que les muffins soient bien dorés. 

Et c’est déjà finit ! Deux saladiers à laver, et vous pouvez tranquillement déguster vos muffins tout chaud ! 

Publié dans Recipes | 2 commentaires