BANANA & CARROT BREAD

Si vous me connaissez un peu, vous savez sûrement que les carrot cakes et les banana breads constituent chez moi une réelle quête sans fin. Je teste sans cesse des recettes (même si je vous ai déjà posté mes deux favorites) et c’est la pâtisserie que je cuisine le plus à la maison.

Quand les arbres rougissent et que les températures chutent, rien ne me tente plus que ces gâteaux.

Alors l’autre jour, quand j’ai voulu pâtisser pour célébrer ce temps pluvieux et venteux, je me suis retrouvée face à 3 bananes trop mûres, et 3 petites carottes dans mon réfrigérateur.

Le dilemme extrême, ou comme choisir entre pâtes et pizza chez l’italien.

Après avoir hésité, j’ai décidé de mixer les deux (une merveille + une merveille ça ne peut qu’être somptueux ?). Et le résultat était à la hauteur de mes espérances.

Un gâteau moelleux, légèrement humide mais pas trop, savoureux avec ce léger mélange d’épices, l’odeur prononcée de la banane et la touche de légèreté de la carotte…..

C’est LE gâteau à faire cet automne.

Ingrédients :

-2 oeufs

-100g de sucre intégral

-50mL de sirop d’érable

-80mL d’huile

-3 bananes bien mûres

-3 petites carottes râpées

-une pincée de sel

-une c.a.s de bicarbonate

-500g de farine

-des épices à doser selon convenance : cannelle, gingembre, muscade.

Préchauffez le four à 180°.

Dans un grand saladier, fouettez les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume.

Ajoutez en suite l’huile, le sirop d’érable et mélangez. Ajoutez en suite les bananes écrasées et les carottes râpées.

Enfin, ajoutez la farine avec le sel, le bicarbonate et les épices.

Une fois la préparation homogène, versez dans un moule à cake chemisé de papier sulfurisé.

Laissez cuire pendant 40 à 50 minutes.

{Attention ! La préparation est « humide » la lame du couteau ne ressortira pas sèche.}

J’espère que cette recette automnale vous aura plu et que vous serez impatients de découvrir les prochaines !

Publicités
Publié dans Recipes | Laisser un commentaire

3 JOURS À MILAN – CITY GUIDE

Un nouveau city guide vient s’ajouter au blog, et c’est à Milan que nous avons posé nos valises pour 4 jours ! J’ai adoré l’Italie la première fois il y a pratiquement 10 ans en visitant Rome avec l’école, et je suis ravie d’avoir pu ajouter une nouvelle ville à ma bucket list.
Pourquoi Milan ? Eh bien, soyons honnête, il n’est pas aisé de partir en vacances avec un budget d’étudiants. On s’était donnés comme limite 250€/pers pour le transport et l’hébergement. Nous avons utilisé Google Flights pour la période où nous souhaitions partir, et c’était la destination qui nous tentait le plus dans notre budget.

L’hébergement

Impossible de vous raconter mon séjour sans vous parler de notre GROSSE mésaventure au niveau du logement. Nous avions pris un AirBnB qui était meilleur hôte, les photos étaient faites par un professionnel, tout avait l’air neuf. Nous sommes arrivés dans un appartement dont les meubles étaient les mêmes, mais qui avait sans doute 6-7 années de plus. Tout était vieux et extrêmement sale. Le canapé gris était criblé de tâches blanches indéterminées. La poussière n’avait pas été faite depuis longtemps. Le lit était sale et remplis de poils. La douche marron avec la faïence cassée. Les murs recouverts de crasse…Bref, rien n’allait. Nous avons fait des pieds et des mains pour qu’Airbnb nous reloge le soir même. Le nouvel appartement était bien, mais l’immeuble….. un quartier peu fréquentable où nous ne nous sommes pas sentis en sécurité. Nous avons du payer un hôtel pour partir de cet endroit…. Une grosse mésaventure qui a failli entraîner la fin anticipée de notre séjour. 

Faîtes donc très attention au logement. Je pense déjà que les standards de propreté ne sont pas les mêmes.. Et je pense que, si vous décidez de partir à Milan, il faut être très attentifs aux commentaires sur les hôtels ou les airbnbs et prévoir un budget un peu conséquent…

Les visites 

Le Duomo

L’incontournable de Milan. Une cathédrale somptueuse, dont la grandeur était proportionnelle au nombre de pigeons et de touristes sur la place… Mais impossible de ne pas s’attarder devant.
Nous n’avons pas visité l’intérieur mais avions réservé des billets pour la visite des terrasses (tout en haut du Duomo) uniquement, soit 10€ par personne ici.

Aucun guide n’est là, ce que nous avons un peu regretté, mais la vue et la promenade sur les terrasses est à couper le souffle ! Une manière différente d’arborer ce monument.

Galleria Vittorio Emmanuele


Cette somptueuse galerie fait le lien entre la place du Duomo et la Scalla, le théâtre. C’est un passage obligatoire à Milan : l’architecture est incroyable. Elle est désormais occupée par beaucoup d’enseignes de luxe.

Le château Sforzesco

Sans doute notre visite préférée, ce château est une forteresse construite au XVᵉ siècle par Francesco Sforza, duc de Milan, sur les ruines d’une citadelle. Il est aujourd’hui transformé en plusieurs musées.
Nous n’avons fait aucun musée (car ils ne nous intéressaient pas vraiment), mais je vous conseille de venir vous balader dans l’enceinte, admirer l’architecture et vous prélasser en suite dans l’immense parc aux abords (l’entrée sans les musées n’est pas payante).

L’Eglise San Bernardino alle Ossa

Nous n’avons pas visité beaucoup d’édifices religieux (malgré leur prépondérance en Italie) mais il m’était impossible de passer à côté de cette Eglise qui abrite une chapelle recouverte d’ossements humains, digne de l’univers étrange et macabre de Tim Burton.

Galleria d’Arte Moderna


C’est en longeant le grand parc public que nous sommes tombés sur la pavillon d’art moderne, un édifice magnifique qui mérite d’être visité plus que pour son architecture que sa collection.
En effet, bien que quelques grands noms soient exposés, le musée est conçu sans aucune ligne conductrice et est très peu lisible. L’intérieur est toutefois sublime et pour 3€ l’entrée (pour les étudiants) cela mérite le coup d’oeil.

La Piazza Gae Aulenti

Si vous aimez l’architecture et le design, la Piazza Gae Aulenti est un passage obligé. L’endroit paraît totalement futuriste à côté des constructions pittoresques de Milan. 

La Piazza Vetra et les Colonnes di San Lorenzo


Nous avons eu le plaisir de découvrir des ruines romaines en pleine milieu de la ville de Milan. C’est un endroit très calme et agréable mais qui s’agite beaucoup le soir, du fait de ces nombreux restaurants et bars autour de la place.

Via Cappuccio 


Pour nous rendre au château Sforzesco, nous avons emprunté cette route qui abrite de nombreux édifices. N’hésitez pas à passer votre tête dans les grandes portes pour découvrir des intérieurs magnifiques, des petits jardins cachés.
Nous avons adoré nous perdre dans la cour intérieur de l’institut Bazzi.

Les restaurants 

Dry Milano


Le MEILLEUR restaurant de Milan. Meilleur rapport qualité prix.
Dry Milano est un restaurant/bar à cocktail surprenant. La décoration est hyper design, la clientèle composée uniquement de locaux. Entre l’afterwork des business people ou le rendez-vous cool entre copines, on s’y est senti tout de suite à l’aise.

Les cocktails sont fins et élaborés (celui version fiole de médicament est génial!) : comptez 12€ pour un cocktail avec du champagne.
Les pizzas de bases (margharita) sont à 8€, et ce sont les meilleures pizzas que nous avons jamais mangé. Il existe à côté une sélection du chef avec des pizzas plus fines : nous avons testé celle aux girolles qui était incroyable.

À côté de ça, il y a les foccacie, des petites portions sur une base pizza. Nous avons choisi celles avec une émulsion de thon avec une fine tranche de veau snackée. C’était super fin en bouche. Il existe aussi des petits sandwichs façon foccacia : nous avons voulu tester celui au saumon et roquette… Une merveille.
Nous nous sommes régalés du début jusqu’à la fin. Tout était délicieux et surtout très peu cher comparé au lieu et à la qualité des produits.
Une adresse à tester absolument ! La meilleure de Milan.

California Bakery
Meilleure adresse Brunch à Milan, dans une petite rue calme. California Bakery vous propose des avocado toast comme on en rêve toutes.
La terrasse est calme et à l’ombre. La carte était fournie : je pense que c’est une bonne adresse pour déjeuner également.

Nous avons testé les avocado toast ainsi que des pancakes bananes chocolat et des cappuccinos. Délicieux et très copieux ! Deux grosses tartines à l’avocat quand en France, c’est souvent une seule. Nous en avons eu pour 22€ par personne pour ce festin !

Terrazza Aperol

Malgré les critiques lues sur Internet, nous avons quand même souhaité testé la Terrazza Aperol pour siroter un Spritz sur un rooftop en face du Duomo.
Les commentaires décrivaient une terrasse blindée, chère, et personnel désagréable avec beaucoup d’attente.
Rien de tout cela pour nous : nous y sommes allés à chaque fois en plein milieu de l’après midi et nous n’avons jamais attendu. La terrasse était toujours vide. Le Spritz est à 11€ avec un cornet de chips épaisses. À tester pour savourer la vue et le Spritz, mais peut être pas pendant les happy hour.

Pizzium


Si vous cherchez un endroit simple et efficace pour manger, Pizzium est une bonne adresse. Les pizzas de bases sont à 6-7€. La carte était malheureusement difficile à décrypter, mais la margharita est toujours une valeur sûre. La base est maison, et on voit les cuisiniers les préparer. Toutefois, la croûte était molle : pas ce que je préfère, mais toutefois très bon !

Luini et les panzzerottis


Apparemment la spécialité de Milan. Malheureusement, nous avons testé la version sucrée qui est une sorte de sablé très très épais avec une garniture. C’était très étouffant.
On m’a dit sur Instagram que le délice ultime était les versions salées, notamment celle tomates-mozzas.

Le lac de Côme 


Notre escapade au lac de Côme a été ma journée préférée du séjour.
Nous nous y sommes rendus en train depuis Milan (gare de Milano Cadorna) jusqu’à Côme (arrêt Como Nord Lago) pour 9,60€ de train pour deux.

La petite ville de Côme a donc été notre premier stop. J’ai tout de suite été émerveillée par la beauté du lac et de ces villes environnantes. Nous avons déambulé au hasard dans la ville et avons découvert le magnifique Duomo de Côme ainsi que les petites ruelles colorées.

Au port de Côme, nous avons pris des billets pour le ferry. Plusieurs options s’offraient à vous : un ticket pour explorer seulement quelques villes ou le pass valable pour la journée qui vous permet d’explorer pratiquement toutes les villes attenantes au lac.
Nous avons choisi ce billet qui était à environ 25€ par personne.


Nous avons fait un arrêt dans la ville de Bellagio, que nous avons préféré à Côme. Nous nous y sommes arrêté pour déjeuner : pas d’adresses miracles à vous donner. Tout est très touristiques dans ces petites villes.
Je vous conseille de déambuler dans la ville sans trop de circuit à faire. C’est très petit et vous arrivez facilement à trouver des spots bluffants sans vous y attendre, comme cette vue sur les montagnes depuis un petit parc (Parco Martiri della Libertà).

Nous avons repris le ferry une dernière fois pour notre dernier spot : Varenna. Mon gros coup de coeur. Toutes les petites maisons sont pittoresques et colorées. Il y a des petits passages et des pontons qui vous rapprochent du lac.
Il y a beaucoup de petits glaciers artisanaux. Nous avons jeté notre dévolu sur le fameux parfum Nocciole, un délice !

Pour le retour, nous avons pris le train depuis Varenna Esino jusqu’à Milan, les billets étaient à 13,80 pour deux.

J’espère que ce petit City Guide vous aura plu ! J’attends vos impressions en commentaires. Si vous souhaitez voir la petite vidéo, elle est disponible sur Instagram !

À très bientôt !

Publié dans Travel | Tagué , , | Laisser un commentaire

Moelleux à la noisette

Retour sur le blog après plusieurs mois d’absence : rester constante sur les réseaux sociaux est une épreuve chaque année scolaire ! J’espère que vous me pardonnerez ;).

Rentrons dans le vif du sujet avec LA recette qui m’a été beaucoup demandée sur instagram : mon moelleux à la noisette. Un gâteau ultra simple et rapide à faire, un bol et un fouet à nettoyer (et rien de plus !) et 25 min de cuisson plus tard, vous obtenez un gâteau aux saveurs automnales qui saura vous accompagner pendant vos dimanches après-midi, avec un thé chaud devant un film ! Ça vous fait rêver, n’est-ce pas ?

Ingrédients :

⁃ 250g de poudre de noisettes

⁃ 180g de farine

⁃ 1 sachet de levure

⁃ 150g de sucre

⁃ 4 oeufs

⁃ 150mL de lait (j’utilise du lait de noisettes)

⁃ 130mL d’huile

Ps : vous pouvez faire une version banane/noisettes en écrasant 2 bananes dans la préparation.

Préchauffez le four à 180°.

Dans un grand bol, mélangez la totalité des ingrédients dans l’ordre.

Versez dans un moule d’environ 27cm préalablement huilé.

Cuire 20 à 25 minutes.

Je vous avais dit que c’était simple, rapide et facile !

Publié dans Recipes | Laisser un commentaire

CARROT CAKE

Le carrot cake est l’une de mes recettes préférées. Ils me font toujours rêver dans les vitrines des pâtisseries à NY et je suis ravie de les voir désormais devenir incontournables en France également.
J’ai mis du temps à trouver une recette qui me plaisait à 100%. Je voulais un équilibre parfait entre un gâteau moelleux et humide et un glaçage au cream cheese compact. J’avais souvent l’impression d’obtenir un ensemble trop compact et bourratif.

Je suis donc ravie de cette version qui comble mes attentes : une génoise à la carotte moelleuse et humide à souhaits, et un glaçage au creamcheese à l’américaine.
J’ai décidé de laisser l’extrait de vanille sucrer le creamcheese : je n’aime pas rajouter du sucre glace et j’aime particulièrement le côté sucré/salé qu’il apporte.

J’espère que cette recette vous plaira ! C’est un gâteau très simple, mais du plus bel effet sur votre table. La cannelle et les épices en font un gâteau hivernal parfait.
C’est un gâteau qui, sans le glaçage, peut être totalement parve. Et c’est super léger après un gros repas.

⁃ 2 gros oeufs
⁃ 100g de cassonade
⁃ 100g de sucre intégral
⁃ 130mL d’huile végétal
⁃ extrait de vanille
⁃ 4 à 5 carottes (assez petites) râpées
⁃ 140g de farine
⁃ 1 cac de bicarbonate de soude
⁃ 1 pincée de sel
⁃ 1 cas soupe de cannelle (selon convenance)
⁃ noix de muscade (selon convenance)
⁃ une poignée d’amandes, concassées (optionnel)

Glaçage :
⁃ 250g de cream cheese
⁃ extrait de vanille
⁃ 2 cas de lait

Préchauffez le four à 180°.

Fouettez les oeufs avec les sucres à grande vitesse pendant au moins 2 min : le mélange doit doubler de volume et devenir mousseux et clair. Ajoutez en suite l’huile, l’extrait de vanille.
Ajoutez en suite progressivement les ingrédients secs. Ajoutez en suite les carottes râpées et les amandes concassées.

Huilez et chemisez un moule et enfournez pendant 20 à 30 min selon la taille. J’ai utilisé un moule en couronne : la cuisson était rapide. Si vous prévoyez un moule à cake, laissez cuire pendant 30 à 40 min.
Laissez refroidir avant de démouler.

Pour le glaçage, fouettez vigoureusement le cream cheese pour le détendre. Ajoutez en suite le lait et l’extrait de vanille et fouettez encore énergiquement. Vous devrez obtenir un glaçage mousseux mais assez rigide.
J’ai décoré avec quelques lanières de carottes assez fines, réalisées à l’économe.

Merci d’avoir suivi cette recette : on se retrouve rapidement pour mes classiques des fêtes !

Publié dans Recipes | Laisser un commentaire

CAKE IMBIBÉ À L’ORANGE

C’est le retour du gâteau imbibé à l’orange sur mon blog ! C’est peut être un de mes desserts préférés. J’ai un souvenir impérissable d’un gâteau réalisé par ma mère lors d’un repas de famille, et depuis je prends toujours un énorme plaisir à en refaire un.

J’avais posté cette recette il y a déjà plusieurs années et je n’ai pas résisté à vous la re-poster un peu plus actualisée, avec des proportions un peu réajustées. J’espère que cela vous plaira. En plus, je trouve que rien ne vaut l’odeur de l’orange à l’approche de l’hiver. Le format cake est très convivial. Vous pouvez faire fondre du chocolat noir et mettre quelques zestes sur le dessus.

Ingrédients :
-190g de sucre
-260g de beurre mou
-4 gros oeufs
-260g de farine
-1 sachet de levure
-le jus de 3 oranges
-des oranges pour tapisser le fond

Sirop :
-jus de 3 oranges
-190g de sucre

Préchauffez le four à 150°.
Fouettez le beurre avec le sucre jusqu’à obtenir un mélange mousseux. Ajoutez en suite les oeufs un à un. Ajoutez progressivement la farine+levure et le jus de 3 oranges.
Beurrez et chemisez votre moule : vous pouvez découper des rondelles pour les mettre au fond du moule.
Versez la préparation et laissez cuire pendant 40min.

Pendant ce temps, préparez le sirop. Faites chauffer le jus de 3 oranges avec le sucre. Portez à ébullition. Laissez refroidir légèrement. Démoulez votre gâteau et imbibez le gâteau petit à petit, en laissant bien le temps entre chaque absorption. Vous pouvez le faire au pinceau ou avec une petite pipette.
Laissez au frais et dégustez.

Publié dans Recipes | Tagué , , | 2 commentaires

CINNAMON BUNS

Les roulés à la cannelle et moi, c’est une histoire d’amour qui dure depuis déjà plusieurs années. Quand j’ai commencé à investir la cuisine de mes parents et à me lancer dans les pâtisseries, ma soeur m’avait acheté un livre dans lequel figurait une recette de roulés à la cannelle. C’est la première réalisation un peu risquée que j’ai du faire : la maitrise de la pâte qui gonfle était un vraiment challenge pour moi.

Quelques années plus tard, presque rien à changé. C’est une des pâtisseries que nous préférons à la maison quand les températures s’abaissent. Rien de mieux que l’odeur de cannelle et de pain brioché dans toute la maison.
Mais, depuis, la recette a bien changé et s’est affinée. Je vous en livre ici le secret !

Ingrédients :
-1kg de farine
-2 sachets de levure boulanger type Briochin
-8 c.à.s de sucre
-150mL d’huile
-600mL d’eau tiède
-une pincée de sel.

Pour la garniture :
-150g de beurre fondu
-150g de cassonade
-5 cuillère à soupe de cannelle (à doser selon vos goûts)

Dans la cuve du robot (ou dans un saladier), mélangez l’eau tiède avec la levure et une cuillère à soupe de sucre. Recouvrez de papier film et laissez agir pendant 30min : le mélange doit faire des bulles et être mousseux. Ajoutez en suite l’huile, le reste du sucre. Ajoutez en suite petit à petit la farine et le sel. Pétrissez jusqu’à ce que la pâte soit à peine collante.
Huilez le bol et placez y la pâte. Laissez reposer pendant 1h30 environ.

Préparez la garniture : faites fondre le beurre. Ajoutez y en suite la cassonade et la cannelle. Laissez prendre au frais afin d’obtenir une sorte de pâte facilement tartinable.

Dégazez légèrement et divisez la pâte en deux. Sur un plan de travail fariné, étalez un pâton en rectangle. Étalez sur le rectangle de pâte la moitié du mélange beurre-cannelle. Roulez la pâte sur elle même afin d’obtenir un boudin : détaillez en suite des tranches.

Afin de calibrer légèrement mes roulés, j’ai décidé de les faire pousser et de les cuire dans un moule à muffins beurré. Placez les roulés et laissez reposer encore 30 min.

Préchauffez le four à 180° et laissez cuire environ 15min. Vous pouvez réaliser un glaçage royal pour les badigeonnez : nous les préférons plus simples (et avec moins de sucre !).

Et le tour est joué ! N’hésitez pas à me tagger sur vos réalisations sur Instagram et me laissez votre avis en commentaire ! À très vite !

Publié dans Recipes | Tagué , , , , | 6 commentaires

GARLIC & PARMESAN KNOTS

Postée sur Instagram il y a quelques temps, cette photo de mes garlic knots vous avez beaucoup intrigué. J’ai découvert ça à New York lors d’un de mes séjours et je mourrais d’envie d’en retrouver la saveur. J’ai donc décidé d’essayer de me rapprocher le plus possible de ce que j’avais en tête afin de vous les proposer.

Il s’agit de petits pains briochés recouverts encore chaud d’un beurre aillé et de parmesan… Une tuerie ! C’est parfait en dégustation à l’apéritif, ou encore pour accompagner vos soulages d’hiver !

Ingrédients :
Pour le pain brioché :
-500g de farine
-1 et 1/2 c.à.c de sucre
-1 sachet de levure de boulanger type Briochin
-1 et 1/2 c.à.c de sel
-350mL d’eau chaude
-2 c.à.s d’huile d’olive

Pour la garniture :
-100g de beurre (ou margarine)
-6 gousses d’ail pelées et écrasées
-quelques feuilles de persil ciselées
-40g de parmesan râpé

Dans la cuve du robot ou dans un saladier (pour les plus courageuses), mélangez la farine, le sucre, la levure et le sel. Ajoutez l’eau chaude puis l’huile d’olive. Pétrir pendant 10 minutes environ et laissez reposer pendant 1h30 dans un saladier huilé.

Une fois le temps écoulé, découpez la pâte en deux et placez chaque boule dans un gros sac congélation pendant 10 min : cela va accélérer la pousse. Détaillez en suite dans chaque boule 8 morceaux de tailles égales : vous obtiendrez donc 16 portions.

Pour le façonnage, prenez une petite boule et étalez la en boudin. En suite, faites un noeud avec le boudin. Placez les noeuds dans des moules à muffins préalablement huilés (vous pouvez également les faire pousser sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé). Laissez reposer encore 30 min.

Préchauffez le four à 200°. 
Laissez cuire pendant 20 minutes. 

Pendant ce temps, préparer le garniture. Faites fondre le beurre à feu doux ou dans le micro ondes (surveillez bien, cela explose facilement…). Ajoutez en suite vos gousses d’ail, le persil et le parmesan.

Une fois que les noeuds sont sortis du four, encore chaud, badigeonnez les avec un pinceau du beurre fondu. Pour les extra gourmands, vous pouvez saupoudrez d’encore un peu plus de parmesan à la fin… un délice !

Et voilà ! N’hésitez pas à me tagger sur vos réalisations sur Instagram et me laissez votre avis en commentaire ! À très vite !

Publié dans Recipes | Tagué , , , | 2 commentaires

BANANA BREAD (PARVE)

On se retrouve aujourd’hui pour une recette de banana bread, de la comfort food comme on les aime qui, en plus, vous débarrasse de vos bananes en décomposition (j’exagère, mais c’est un peu ça quand même !). Plus on utilise des bananes trop mûres pour être mangées comme telles, mieux c’est.Le must de cette recette c’est qu’elle est parve et sans lactose pour les allergiques. Il est également possible de la réaliser sans gluten sans que cela n’en altère la consistance. 

Le banana bread est très simple à réaliser, mais, finalement, ce n’est jamais simple de trouver LA recette qui combine à la fois une consistance moelleuse, humide, sans tomber non plus dans le gâteau trop « flan », voire clafoutis, avec le liquide dégagé par la banane.
J’ai donc réussi à réunir tous les paramètres que je recherchais dans cette recette.

ASTUCE : Pour le côté moelleux et humide, il y a un secret à respecter… laissez reposer la pâte 1 heure après l’avoir confectionnée, avant d’enfourner. Vous verrez, ça fait toute la différence !

Ingrédients :
-5 bananes (assez petites) bien mûres
-5 oeufs
-6 c.à.s de lait végétal (j’ai utilisé du lait d’amandes)
-260g de farine
-2 c.à.s de bicarbonate de soude
-100g de muscovado
-50g de sirop d’érable
-120mL d’huile
Optionnel : de la cannelle

Dans un saladier, écrasez les bananes avec une fourchette pour obtenir une purée. Ajoutez les oeufs un à un en fouettant entre chaque ajout. Ajoutez en suite les liquides (lait et huile), puis les sucres (vous pouvez utiliser 150g de sucre blanc classique ou de cassonade : l’utilisation du sirop d’érable et du sucre muscovado apportent juste une saveur supplémentaire) et le bicarbonate de soude. Ajoutez en suite progressivement la farine. J’ai rajouté 2 cuillère à soupe de cannelle en poudre, mais ce n’est pas obligatoire !

Laissez donc reposer la préparation pendant 1 heure. Au bout de 50 minutes, préchauffez votre four à 180°. Beurrez et chemisez un moule à cake puis versez y la préparation. Enfournez en suite pour 1h.

Astuce de cuisson : si le tour est cuit mais que le milieu du cake reste humide après le test du couteau, baissez le four à 160° et couvrez votre cake avec du papier d’aluminium. Laissez cuire pendant 5-10min le temps que le gâteau soit cuit de manière uniforme.

Et le tour est joué ! N’hésitez pas à me tagger sur vos réalisations sur Instagram et me laissez votre avis en commentaire ! À très vite !

Publié dans Recipes | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

BAKLAWA FROMAGE MENTHE

On se retrouve en Turquie aujourd’hui avec ces baklawas salés au fromage et à la menthe : un délice ! Habituellement, le fromage est associé aux épinards : c’est tout aussi délicieux, mais je n’ai pas résisté à utiliser la belle menthe de mon jardin.
C’est la recette passe partout : pour l’apéro, pour le diner, elle convient à toutes les occasions et fait toujours l’unanimité.

Concernant le fromage, vous pouvez soit mettre de la fêta soit trouver du fromage turc. Je trouve le mien dans les épiceries orientales : c’est ce que je préfère. Le risque avec la fêta est d’obtenir un mets trop salé.

Ingrédients :
-800g de fromage turc (ou feta)
-un paquet de pâte fillo (environ 10 feuilles)
-une botte de menthe
-200g de beurre fondu
-100mL de lait
-2 oeufs
-sel, poivre, carvi, cumin, graines de pavot

Dans un saladier, écrasez le fromage à la fourchette. Soyez vigilants : en fonction du fromage choisi, celui ci sera plus ou moins salé. S’il est très neutre, salez légèrement. Détachez les feuilles de votre botte de menthe : ciselez les feuilles et incorporez-les au fromage. Mélangez à la fourchette. Rajoutez une pincée de graines de carvi, et réservez.

Préchauffez votre four à 180°.
Pour le montage, superposez 3 feuilles de pâte fillo badigeonnées de beurre fondu : on alterne donc pâte fillo, beurre fondu, pâte fillo, beurre fondu, et pâte fillo.
Déposez le mélange fromage menthe en une ligne régulière sur toute la longueur de la feuille. Ensuite, enroulez les feuilles pour réaliser un boudin. 


Une fois en boudin, compressez-le en tentant de le rétrécir en longueur : vous allez obtenir un boudin légèrement ridé. Placez les boudins dans un moule et enfournez pour 20min.

Pendant la cuisson, fouettez le lait avec les oeufs, le sel, le poivre, et le cumin. Une fois les baklawas bien dorés, versez l’appareil entre les différents boudins puis saupoudrez de graines de pavot. Enfournez à nouveau pour 5-10min.

Et le tour est joué ! J’espère que cette recette vous plaira et on se retrouve très vite pour un article sur mes buffets !

Publié dans Recipes | Tagué , , , , , | 2 commentaires

BACK TO SCHOOL ET ZOOM SUR LA CHEMISE FRANÇAISE (pour hommes)

Cela ne vous aura sûrement pas échappé, c’est la rentrée ! Et chez moi, elle s’accompagne de l’anniversaire de plusieurs hommes dans ma famille ; alors, chaque année, les cadeaux tournent autour de la rentrée. Alors aujourd’hui, j’ai décidé de vous proposer une wish list 100% masculine et de vous présenter La Chemise Française par la famille Gauthier.

Il y a quelques temps, j’ai découvert que, dans ma belle région Bourgogne, existait un atelier de confection de chemises totalement made in France, qui perpétue un savoir faire depuis 1947. Voici ce qu’en disent les principaux intéressés : « Gauthier est une marque de fabrique familiale, créée à une époque où le fabricant s’engageait personnellement et entièrement dans la qualité de son produit. Forte de cette valeur, la maison Gauthier crée aujourd’hui des collections pour homme et femme qui allient au fil des saisons le subtil mélange entre tradition et modernité pour rester dans l’équilibre d’une élégance intemporelle et une attitude contemporaine. Nos chemises, nos pyjamas et nos caleçons reflètent l’excellence de cette région de France qu’est la Bourgogne par le savoir-faire artisanal passé de génération en génération depuis près de 70 ans, dans la logique et la constance d’un double fil conducteur : qualité et élégance.

Vous commencez à me connaître, je mets un point d’honneur à soutenir les acteurs locaux et ceux qui privilégient le savoir faire français à la surproduction de masse.
J’ai donc choisi une chemise pour l’anniversaire de mon père, et autant vous dire que mes attentes ont été comblées.

J’ai pris le modèle mini-carreaux bleu, un classique. Il est très facile de trouver sa taille. Les chemises sont 100% coton, et vous pouvez choisir votre coupe : j’ai choisi ici une modern fit (cintrée).
A l’ouverture du colis, j’ai été bluffée par la qualité des matières choisies. Le 100% coton étant rare désormais dans les vêtements, j’étais ravie de retrouver ça sur un produit made in France. Les détails sont exécutés avec minutie. Et surtout, la coupe est parfaite ainsi que le col. Bref, pour 155€, je ne m’attendais pas à une telle qualité, qui n’a rien à envier aux créateurs haute couture.

Mon père, habitué aux chemises dites « de luxe », était impressionné par le rapport qualité prix, et vous pouvez en croire son expérience en 20 ans de chemises quotidiennes pour le travail. Bref, un cadeau parfait également pour la fête des pères, Noël, mais également pour faire plaisir aux hommes de votre entourage.
Une préférence pour les modèles classiques, mais il existe un large choix de chemises plus fantaisies pour ravir les plus originaux.
Je recommande absolument.

Et voici ma wish list pour accompagner votre chemise et vous donner des idées de cadeaux pour les messieurs.

  1. Besace « Messenger Valmy » de chez Ateliers Auguste en cuir et tissu (dispo ici)
  2. Coffret de soin relaxant Le Baigneur pour commencer l’année sereinement (dispo ici)
  3. Un noeud papillon en soie tressée de chez Dagobear (dispo ici)
  4. Un carnet en cuir Paper Republic (dispo ici)
  5. Des lunettes originales avec des branches en acajou Rezin (dispo ici)
  6. Casque audio en cuir pour ne pas être dérangé en allant au boulot Rétrofutur (dispo ici)

Et voilà, j’espère que cet article un peu différent vous plaira et vous donnera des idées pour vos prochains cadeaux ! À très vite.

Publié dans Recipes | Laisser un commentaire