GATEAU RENVERSÉ À L’ANANAS CARAMÉLISÉ

Avec mes révisions, j’avoue délaisser un peu les fourneaux. Le temps me manque et le stress me paralyse pour toute autre activité. Mais s’il y a bien un jour où je me devais de reprendre mon tablier, c’est pour la fête des mères. Ma maman vient des îles, et mon enfance a été bercée par ces fruits d’ailleurs. Les souvenirs de l’ananas Victoria sont toujours présents.

Pour la fête des mères, j’ai donc décidé de faire un gâteau renversé à l’ananas caramélisé. Une génoise de base très simple, mais avec un petit goût caramélisé qui s’allie à merveille avec la caramélisation de l’ananas.
J’ai utilisé la spécialité sucrière Beghin Say qui était parfaite pour donner une génoise hyper légère, aérée et moelleuse.

Ingrédients :
-4 oeufs
-150g de sucre (ou préparation sucrière Béghin Say au caramel)
-200mL d’huile
-extrait de vanille
-250g de farine
-1 sachet de levure
-ananas en tranches
-40g de beurre
-1 grosse cuillère à soupe de sucre

Préchauffez le four à 160°.
Dans un bol, fouettez les oeufs et le sucre pendant au moins 10 min : la préparation doit doubler voire tripler de volume et devenir blanche et mousseuse. Ajoutez en suite l’huile, l’extrait de vanille, puis la levure et la farine. Fouettez à grande vitesse pour incorporer de l’air.
Directement dans votre moule à gâteau, mettez le beurre et placez le moule au four pendant quelques minutes, le temps que le beurre fonde. Sortez le avec précaution et ajoutez le sucre directement dans le moule en le répartissant sur toute la surface.
Ajoutez les tranches d’ananas au fond, dans le beurre sucré, puis versez la pâte par dessus.

Enfournez pendant 30 à 40min. Attendez un peu avant de démouler.
Et dégustez !

Publicités
Publié dans Recipes | Tagué , | Laisser un commentaire

SHOUSHOUKA, SHAKSHUKA…. & LAGOSTINA

Shoushouka, shakshuka, shouk…. autant de noms que de recettes différentes pour cette spécialité orientale dont l’origine est (comme toujours) revendiquée par plus d’un pays 😉 ! C’est la recette « joker » de la famille quand on ne sait pas quoi manger. Rapide, facile à faire et pleine de saveur, la shoushouka ravie tout le monde à la maison. Je poste souvent cette recette sur Instagram et vous me demandez souvent la recette. Je n’ai pas la prétention de connaître LA recette officielle de la shoushouka, mais c’est celle de la famille.

Les ingrédients à utiliser sont des ingrédients « basiques » qu’on a toujours à la maison : concentré de tomates, tomates, pulpe de tomates, harissa, oeuf.. et des épices !
Vous savez aussi que j’ai du mal à quantifier les épices que j’utilise : je ne mesure jamais à la cuillère mais à l’oeil. Pour vous donner une idée, je fais un aller retour sur la surface de la poêle en parsemant les épices (j’espère que le geste vous parle). Cette recette en plus d’être rapide, simple et délicieuse est végétarienne et peu coûteuse. De quoi se laisser tenter !

J’en ai profité pour tester la poêle anti adhésive Maestria de Lagostina avec sa poignée amovible. Elle est garantie 10 ans et est vraiment qualitative. Je n’ai jamais eu de matériel de cuisson de cette qualité et j’en suis ravie ! Il n’y a presque pas besoin de matière grasse et même après avoir mijoté de la tomate pendant longtemps, le fond de la poêle était intacte alors que d’habitude il y a un peu de tomates accrochées au fond.
On enlève la poignée et hop ! Parfait pour servir à table et plonger son pain directement dans la poêle… Miam ! maintenant, au boulot !

Ingrédients :
– 1 gros oignon
– 3 gousses d’ail
– 1 c.à.s de concentré de tomate
– 1 à 2 c.à.s d’harissa selon convenance
– 4 tomates coupées en gros morceaux
– 1 conserve de pulpe de tomate
– sel, poivre, cumin, coriandre en poudre, carvi, paprika
– 4 oeufs
– coriandre fraîche

Faites chauffer la poêle sur feu doux. Versez-y un filet d’huile. Lorsque l’huile est chaude, ajoutez votre oignon coupé en petits morceaux. Laissez les oignons devenir translucides, puis ajoutez l’ail écrasée, la harissa et le concentré de tomates. Mélangez bien l’ensemble puis ajoutez les tomates coupées en morceaux.

Mélangez de temps à temps, jusqu’à ce que les tomates perdent leur forme et deviennent purée. Ajoutez en suite la pulpe de tomate.
Assaisonnez et ajoutez les épices.

Toujours sur feu doux, laissez mijoter l’ensemble pendant une dizaine de minutes : le mélange doit légèrement épaissir.
Ajoutez en suite les oeufs : pour vous aidez, vous pouvez faire un petit trou avec la spatule et cassez l’oeuf à l’intérieur. La chaleur de la tomate va aider à cuire le blanc d’oeuf en laissant votre jaune coulant.

Laissez mijoter jusque’ à ce que le blanc d’oeuf soit cuit. Ajoutez en suite hors du feu des feuilles de coriandre fraîche.
Un bon morceau de pain trempé dans la shoushouka, et vous pouvez vous régaler !

Publié dans Salted | Tagué , | 3 commentaires

BROWNIE CHEESECAKE COCONUT

L’autre jour en courses, je suis passée devant un gros sachet de noix de coco râpée, et j’ai eu l’envie subite de réassocier deux saveurs que j’adore. Le chocolat et la noix de coco. Je n’ai jamais trop aimé les Bounty (je n’aime pas vraiment les sucreries comme ça) mais en pâtisserie, j’adore reproduire cette association.

Tout le monde est à la maison en ce moment alors j’en profite pour tester des recettes. Celle-ci a fait sensation.

Une base de brownie, un cheesecake à la noix de coco, et une couche de chocolat croquant. Miam, parfait !
La recette est très très simple et assez rapide à faire. On fait le brownie, puis la préparation à cheesecake par dessus et au four. En suite, la couche de chocolat.

C’est fondant, moelleux, hyper savoureux. La noix de coco vient contrebalancer avec le chocolat. Un dessert qui peut aussi bien se servir au gouter qu’en fin de repas avec une boule de glace à la vanille ! Rien que d’en parler, ça me donne envie d’aller m’en recouper une part !

Ingrédients :
Brownie :
– 200g de chocolat noir
– 120g de beurre
– 60g de sucre
– 3 gros oeufs
– extrait de vanille
– 80g de farine
– une pincée de sel

Cheesecake :
– 125g de cream cheese
– 100g de lait de coco
– 100g de lait concentré sucré
– 1 gros oeuf
– 200g de noix de coco râpée

Chocolat croquant :
– 100g de chocolat noir
– 50g d’huile de coco

Préchauffez le four à 180°.

Faites fondre au micro-ondes le beurre. Lorsqu’il est totalement fondu, déposez le sur le chocolat en morceaux : attendez quelques minutes puis mélangez. Le chocolat doit être totalement fondu. À la cuillère en bois, ajoutez en suite le sucre, puis les oeufs un à un. Ajoutez l’extrait de vanille, le sel et la farine.
(NB : ne mélangez surtout pas au fouet : Il ne faut pas incorporer d’air dans la préparation.)

Versez dans un moule rectangulaire recouvert de papier sulfurisé pour brownie. N’enfournez pas tout de suite. Préparez le cheesecake.

Dans un bol propre, fouettez le cream cheese pour qu’il soit bien homogène. Ajoutez en suite le lait concentré, le lait de coco et l’oeuf. Ajoutez en suite la noix de coco râpée.
Versez cette préparation sur le brownie : répartissez la bien sur toute la surface.
Enfournez pour 30 min.

Laissez refroidir le gâteau sans le démouler. Lorsqu’il est totalement froid, préparez la couche de chocolat croquant.
Au bain marie, faites fondre le chocolat et l’huile de coco. Versez immédiatement sur la couche de cheesecake, et laissez durcir au réfrigérateur.

Maintenant, vous pouvez vous régaler !

Publié dans Recipes | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

BRETZELS CHEDDAR, OIGNONS CARAMÉLISÉS ET ÉPINARDS

Les températures baissent, le soleil est toujours aussi absent et l’ambiance hivernale est toujours bien présente. En ce moment, j’ai envie de plats conviviaux, familiaux et réconfortants. Travailler des saveurs simples, des combinaisons gagnantes, et des produits de caractère.

Ces bretzels…. De la même famille que les pretzels apéritifs durs et archi salés, ces bretzels sont moelleux, ultra savoureux, réconfortants et débordants de cheddar coulant… Miam ! J’adore travailler des pâtes en salé. J’avais adoré faire des garlic knot : entre l’apéritif et l’accompagnement de repas.

Ici, un peu la même idée. Sur une table d’apéritif dinatoire pour les fêtes, pour un petit déj de champions ou pour accompagner un potage : ils sont parfaits. Pleins de saveurs et plutôt originaux.

J’avais un peu peur de me lancer dans cette préparation : les bretzels, assez populaires aux USA, m’intriguent toujours mais je n’avais jamais vraiment testé. Finalement, j’ai adoré leur texture briochée et fondante et le fourrage au cheddar et aux oignons…. Allez, j’en reprends un !

Ingrédients : Pour 8 gros bretzels
– 120mL d’eau chaude
– 2 c.a.s de cassonade
– 1 sachet de levure boulangère
– 240mL de bière
– 110g de beurre fondu
– 575g de farine
– 250g de bicarbonate
– 1 cas de sel
– 1 oeuf, battu

Garniture :
– 2 gros oignons
– 1 échalote
– huile d’olive
– 1 cuillère à soupe de miel
– sel + poivre
– flocons de piment
– cheddar
– 40mL de bière
– 2 poignées d’épinard frais

Dans le bol de votre mixeur, équipé du fouet pétrisseur, mélangez l’eau chaude, la cassonade et la levure. Laissez mousser pendant au moins 15 min. Ajoutez en suite la farine, le beurre fondu, la bière, le sel. Mélangez à vitesse faible, puis augmentez la vitesse. Laissez pétrir à vitesse moyenne pendant environ 10 min.
La pâte doit bien se décoller des parois, tout en restant légèrement collante. Couvrez d’un torchon et laissez pousser pendant au moins 1 heure.

Pendant ce temps, préparez la garniture.
Découpez les oignons et les échalotes en fines tranches. Faites revenir l’équivalent d’une cuillère à soupe d’huile d’olive dans une poêle sur feu moyen, et faites revenir les oignons et les échalotes. Lorsqu’elles commencent à devenir translucides, ajoutez la cuillère de miel. Faites bien caraméliser l’ensemble.
Déglacez en suite avec la bière et laissez l’alcool s’évaporer. Ajoutez en suite le sel, le poivre, et quelques flocons de piment selon convenance.

Réservez les oignons de côté, videz la poêle et faites transpirer les épinards dans la même poêle.
Réservez.
Préchauffez le four à 220° et faites bouillir une grosse casserole d’eau.

Préparez les bretzels : sur un plan de travail bien fariné, détaillez la pâte en 8 pâtons équivalents. Étalez les en rectangle de manière à déposer la garniture au centre. Ajoutez du cheddar râpé. Refermez les boudins.
Une fois votre boudin formé et bien refermé (sinon la garniture va s’échapper), prenez les deux extrémités de manière à essayer de former un coeur. Croisez-les côtés, puis venez coller les extrémités sur la partie horizontale pour donner la forme traditionnelle des bretzels. Pas besoin d’être parfait, le goût fera le tout !

Lorsque l’eau bout, ajoutez petit à petit le bicarbonate : attention, ça va mousser ! Faites tremper les bretzels deux par deux pendant environ 30 secondes, en appuyant pour que l’eau vienne à la surface.
Placez les en suite sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Badigeonnez au pinceau l’oeuf battu sur la surface du bretzel, et parsemez de sel.

Enfournez pour 15 à 18 minutes selon votre préférence (un peu doré ou bien cuit). Dégustez bien chaud, c’est un déliiiice.

Publié dans Recipes, Salted | Tagué , , , , | 2 commentaires

BURGER BRIE ET SAUCE CRANBERRY-BALSAMIQUE

Ca fait des jours et des jours que ce burger me trotte dans la tête (obsessionnelle vous dites?) ! Allier le caractère du bœuf avec la douceur de la pomme de terre, la douce-amertume d’une sauce balsamique-cranberry, et la gourmandise du brie.
Parfois je ne suis pas du tout inspirée pour le salé, parfois je pourrais rebaptiser ce blog « easy cooking » et faire autant de sucré que de salé.
(D’ailleurs, je pense à un petit ravalement de façade du blog… vous en pensez quoi ?).

Bref. Revenons au burger. Tout est dans l’association de saveurs. Parfait pour surprendre vos invités avec un burger un peu « gourmet », qui change du traditionnel bœuf-tomates-salades-sauce réalisé avec plus ou moins de conviction.
CERTES, ça prend un peu plus de temps. Mais franchement, qui aime manger un bout de tomate pas mûre sans goût et totalement hors saison ? Ici, le burger prend des notes festives qui s’accordent parfaitement avec l’ambiance des fêtes.
Un repas parfait, sans prise de tête, pour les jours suivants les fêtes.

La sauce cranberry-balsamique pourrait presque prendre le nom de « confit » : c’est doux, sucré-salé, et ça donne toute sa subtilité au burger !
Un cocktail de Noël, des pommes de terres sautées, ce burger… Et voilà un diner parfait !

Ingrédients : (j’ai fait 8 burgers)
– 8 pains à burger, toastés
– 120g de boeuf haché par burger
– moutarde (j’ai pris de la moutarde au miel de chez Fallot)
– du brie
– 3 pommes de terre
– 1 cas de farine
– 1 oeuf
– sel, poivre

Pour la sauce :
– 150g de cranberry
-180mL d’eau
-180mL de vinaigre balsamique
– 1 échalote
– 120g de sucre roux

Préparez tout d’abord la sauce. Dans une casserole sur feu moyen, faites caraméliser les cranberries avec le sucre roux et l’échalote coupée en petits morceaux. Une fois le sucre dissout, ajoutez l’eau et le vinaigre balsamique.
Laissez frémir sur feu moyen/faible pendant au moins 10 min : le mélange doit compoter et épaissir.

Préparez les galettes de pommes de terre : râpées les pommes de terre. Mettez les dans un torchon ou un linge et pressez pour faire sortir le liquide. Ajoutez en suite la cuillère de farine, l’oeuf, sel poivre.
Faites chauffer l’huile et disposez une grosse cuillère à soupe de pomme de terre. Écrasez la pour former des disques de la taille d’un steak. Attendez que chaque côté soit bien doré avant de retirer du feu.

Faites cuire les steaks selon votre convenance. Baissez le feu et ajoutez la tranche de brie. Couvrez la poêle pour que le fromage fonde délicatement.

Pour l’assemblage, étalez une fine couche de moutarde sur les buns. Ajoutez en suite la galette de pomme de terre, le steak avec le fromage, puis la sauce cranberry.
Vous pouvez maintenant mordre dedans !

Publié dans Salted | Tagué , , , | Laisser un commentaire

TRUFFES CARROT CAKE

Il y a quelques temps, je trouvais enfin la juste mesure dans ma recette de carrot cake. Depuis, celle-ci a été faite et refaite un nombre de fois incalculable. Si vous avez encore dans votre entourage des gens dont la tension chute à l’évocation de l’association carotte+cake, je vous invite à arrêter de leur parler…. Ou à leur faire tester cette alternative !

Laissez les sur un plateau, tel des Ferrerro Rocher et autres Shokobon qu’on ingurgite sans se méfier toute la journée, et surprenez-les à la fin !

Comme pour mon association banane-chocolat, le carrot cake est un incontournable. Je ne me lasse pas de ces saveurs, alliées à la cannelle et à la douceur du glaçage au cream cheese. Je l’ai déjà réalisé en bundt cake, en cake, en gâteau… J’ai eu l’idée d’en faire un cupcake, et puis… Pourquoi pas en réaliser des truffes ?

On détruit le gâteau, on ajoute un peu de cream cheese, on fait des boules (et pour cela je vous suggère de vous armez de votre meilleur assistant ! Pour moi, mon chéri !) ; on laisse au congèle, on enrobe de chocolat blanc… Et puis voilà, c’est la meilleure idée de ce mois.

J’ai l’impression qu’à cette période de l’année, on est également plus patient à réaliser des recettes avec plusieurs étapes. Un chocolat chaud, devant un téléfilm de Noël, et hop, les truffes se font toutes seules !

Ingrédients :
– 4 petites carottes, râpées
– 2 gros oeufs
– 150g de cassonade
– 130mL d’huile
– extrait de vanille
– 170g de farine
– 1 cac de bicarbonate de soude
– 1 pincée de sel
– 1 cas de cannelle
– 1 pincée de gingembre moulu

Enrobage :
– 75g de cream cheese
– 180g de chocolat blanc
– 100g  de beurre
– 80g de crème épaisse

Préchauffez le four à 180°.

Mélangez la totalité des ingrédients (sans ordre particulier). La pâte sera assez épaisse et collante alors je vous conseille d’utiliser un fouet électrique ou votre robot !
Enfournez pour 20min dans un moule huilé et laissez refroidir.

Lorsque le gâteau est froid, détruisez le ! Réduisez-le en miettes. Je vous conseille de le faire à la main car le gâteau étant assez humide de base, l’action du mélange de votre main va permettre d’agglomérer déjà le gâteau.
Ajoutez en suite le cream cheese (toujours à la main ou à la feuille du robot).

Lorsque le mélange est bien aggloméré, réalisez des boules de la taille d’une grosse noix. Placez-les sur une plaque et laissez les au congélateur pendant 30 min.

Préparez l’enrobage : faites fondre au bain marie sur feu très faible le chocolat blanc découpé en carrés avec le beurre et la crème. Cela peut prendre du temps, mais rappelez-vous que le chocolat blanc est très susceptible et qu’une fonte trop rapide le fera brûler..

Lorsque l’enrobage est prêt, laissez le refroidir à température ambiante.
Armez de deux fourchettes, plongez votre boule dans le glaçage de manière à ce que le glaçage l’enrobe totalement. Tapez bien la fourchette sur le bord du bol pour faire tomber l’excédent de glaçage. Replacez les boules sur une plaque.

Laissez en suite refroidir au réfrigérateur pendant au moins 1h (ou toute la nuit, c’est le mieux !) et dégustez !

Publié dans Recipes | Tagué , , , | 7 commentaires

HOLIDAY COCKTAIL – CRANBERRY, GINGER ALE, ORANGE

Rockin’ around the Christmas Tree at the Christmas party hop…
Ça y est, vous l’avez en tête ?

Toutes ces recettes festives s’enchaînent, c’est beau, ça donne envie, mais on boit quoi avec tout ça ? Parce que, le champagne, le crémant, c’est bien sympa, mais pas très original ! Je trouve qu’il n’y a rien de plus agréable que d’aller chez quelqu’un, admirer la table d’apéritifs en attendant que notre hôte ne prépare un cocktail maison, vous ne trouvez pas ?

Depuis des années, j’adore réaliser des cocktails. Je trouve qu’ils peuvent sauver un apéritif peu travaillé, égayer une table terne et vous donner envie de rentrer dans la fête immédiatement.
Cranberry, orange, ginger ale, vodka…. Qui y-a-til de plus festif que cette association de saveurs ?

Pour ajouter un peu plus de caractère à ce cocktail, vous pouvez faire infuser du romarin dans le jus d’orange. Pour cela, rien de plus simple : laissez plusieurs tiges de romarin dans le jus d’orange toute une nuit (cela dépendra de la quantité de cocktail que vous faites).

Ingrédients (par verre):
– 50mL de vodka
– 40mL de jus d’orange
– 250mL de jus de cranberry
– ginger ale (Canada Dry)
– romarin
– tranches d’orange

Veillez à ce que tous les ingrédients soient très très frais ! Dans un grand verre à vin, ajoutez la vodka, le jus d’orange et le jus de cranberry. Mélangez à la cuillère. Ajoutez en suite les tranches d’orange, quelques cranberry et une branche de romarin. Remplissez le verre avec du ginger ale.

Publié dans Cocktails | Tagué , , , | 2 commentaires

GÂTEAU BANANE & GLAÇAGE CREAMCHEESE-CHOCOLAT

Si vous suivez ce blog depuis un moment, vous savez probablement que mon amour pour les gâteaux à la banane est infaillible. En muffin, en gâteau, en cake… aucune banane ne reste très longtemps dans la corbeille à fruits.
(NB : aucun fruit n’a été maltraité pendant la réalisation de cette recette… ou presque !).

Quoi de mieux qu’un gâteau à étages à la banane et à la ganache coulante et onctueuse au chocolat ? Quoi ? Personne s’y oppose ? Ok, on est d’accord. Rien ne surpasse le moelleux d’un gâteau à la banane, couplé d’un glaçage au chocolat, et celui-ci tient toutes ses promesses.
Le biscuit est ultra moelleux et fond dans la bouche…

Cette recette est ultra rapide à réaliser et les gestes à pratiquer sont simples, rapides, expéditifs. Rien de compliqué, pas d’ingrédients particuliers qui nécessitent des courses supplémentaires. À cette période de l’année, on a tous envie d’ajouter un petit « extra » à nos tables pour impressionner nos convives et leur faire plaisir. Ce gâteau est donc pile ce qu’il vous faut !

Chocolat noir ou chocolat au lait selon vos préférences : le chocolat noir apportera plus de profondeur et de contraste, alors que le chocolat au lait rajoutera encore plus de gourmandise et de douceur. Faites vos jeux !
Pas de glaçage au beurre ici, mais une ganache fouettée resserrée avec du creamcheese. J’adore les glaçages au creamcheese car ils permettent d’alléger la touche sucrée et d’apporter un petit goût sucré/salé hyper rafraîchissant.

Ingrédients :
– 4 gros oeufs
– 100g de sucre intégral (ou cassonade)
– 2 grosses bananes écrasées
– 240mL d’huile
– extrait de vanille
– 270g de farine
– 1 sachet de levure chimique
– 1/2 cac de cannelle
– 1 pincée de sel

Glaçage :
– 180g de chocolat au lait
– 150g de crème fraîche entière
– 75g de cream cheese

Préchauffez le four à 175°C

Dans un bol, écrasez les bananes jusqu’à obtenir une purée. Ajoutez en suite le sucre, l’huile, l’extrait de vanille et fouettez jusqu’à obtenir un mélange homogène et mousseux. Ajoutez en suite les ingrédients secs : farine, levure, cannelle et sel, et mélangez bien.

Huilez et chemisez 3 moules (j’ai pris des moules d’environ 15cm de diamètre mais vous pouvez très bien opter pour un gâteau moins haut et prendre 3 moules de 20 cm).
Répartissez équitablement la pâte dans les 3 moules, puis enfournez pour 20 min environ (16 à 18 min suffiront pour un moule plus large).

Laissez refroidir.

Préparez le glaçage en attendant. Faites fondre au microondes le chocolat coupé en carrés dans le crème (environ 1min30 à 750W). Mélangez bien pour obtenir un mélange lisse. Placez au réfrigérateur pendant au moins 30 min (l’idéal est de l’oublier 1 à 2h, ou même la faire la veille !).
Une fois que la crème a bien pris, ajoutez le cream cheese et fouettez pendant au moins 3 min. Cela va permettre d’incorporez de l’air et de rendre le glaçage très léger.

En suite, place au montage. Une noix de ganache fouettée sur l’assiette ou le plat de présentation pour que le socle ne bouge pas. On alterne couche de gâteau à la banane et ganache. J’ai voulu faire un gâteau semi-glacé pour lui donner un aspect rustique imparfait et gourmand ! À vous de jouer !

Laissez au frais avant de le dévorer ! N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez réalisée cette recette et si vous l’avez appréciée ; et pensez à me tagger sur vos réalisation Instagram !

Publié dans Recipes | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

BRIOCHE FLOCON À LA CONFITURE DE LAIT

Ce mois de fêtes et de célébrations en tout genre renvoie forcément aux goûters conviviaux autour d’une boisson chaude, pendant que la pluie tambourine sur les fenêtres. Je ne suis pas une grande fan de brioches moi-même, mais chez moi elles sont très appréciées. Je comptais à la base faire une brioche à la pâte à tartiner à la noisette, et puis, pourquoi pas changer ?

Je n’avais jamais utilisé de confiture de lait dans la pâtisserie mais mon chéri en raffole et j’ai voulu lui faire plaisir. Résultat ? Une brioche ultra moelleuse et gourmande ! Je me suis auto-convaincue… c’est pour dire !
En plus, ce façonnage est très festif et est toujours du plus bel effet sur une table !

Ingrédients :
-350g de farine
-1 sachet de levure boulangère
-100g de sucre
-180mL de lait
-100g de beurre
-1 gros oeuf
-200g de confiture de lait
-caramel chunks (optionnel)

Préparez la pâte en mélangeant ensemble les ingrédients secs. Faites chauffez le lait au microondes avec le beurre. Ajoutez en suite au mélange sec le lait avec le beurre fondu.
Pétrissez pendant au moins 5 min et laissez reposer dans un endroit chaud pendant environ 30min.

Lorsque la pâte a doublé de volume, préchauffez votre four à 190°.
Séparez la pâte en deux et roulez deux grands disques. Placez le premier disque sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, puis étalez la confiture de lait sur toute la surface et venez la recouvrir avec le deuxième disque. Placez un verre au milieu de la pâte et découpez en quart autour du verre, puis découpez chaque partie en 4. En suite, entortillez la pâte et soudez les branches deux par deux.

Dorez la pâte avec un jaune d’oeuf et enfournez pour environ 20 à 25min selon votre four.
Optionnel : vous pouvez parsemez la brioche de petits morceaux de caramel pour encore plus de gourmandise !

Publié dans Recipes | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

TATIN DE NOIX DE PÉCAN CARAMÉLISÉS AU WHISKY

Oui, vous avez bien lu, un caramel au whisky. J’avais envie d’un gâteau un peu rustique, avec du caractère et des saveurs qui changent de l’ordinaire. Le caramel me fait toujours peur dans la pâtisserie sauf dans les tatins. J’ai l’impression que le gâteau fait le boulot tout seul et qu’il y a peu de chance de le rater !

Ce gâteau est parfait pour la saison : il s’accorde avec du café, ou du thé. J’adore les noix de pécan mais, à part dans des cookies, je ne sais jamais comment les mettre en valeur. Ici, le caramel et le whisky leur rendent toute leur force.

Ingrédients :
Pour le caramel :
– 50g de beurre
– 80g de sucre intégral (ou de la cassonade, il faut un sucre peu raffiné)
– 30mL de whisky
– 250g de noix de pécan

Pour le gâteau :
– 200g de beurre mou
– 150g de sucre
– 190g de farine
– 1/2 sachet de levure
– 1 cac de bicarbonate de soude
– 4 oeufs
– vanille en poudre (ou extrait)

Préchauffez le four à 190°.
Dans une poêle, faites fondre le beurre sur feu doux. Ajoutez en suite le sucre et laissez caraméliser. Lorsque le caramel commence à brunir, ajoutez le whisky et laissez l’alcool s’évaporer.

Chemisez votre moule à gâteau et déposez les noix de pécan au fond : n’oubliez pas de les mettre à l’envers.

Fouettez le beurre mou avec le sucre. Ajoutez en suite les oeufs un à un, puis l’extrait de vanille, puis la farine avec la levure.
Disposez la préparation sur les noix de pécan.
Enfournez pour environ 40 minutes. Démoulez quand le gâteau est encore chaud et savourez !

Publié dans Recipes | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire