ROULÉS À L’ORANGE ET À LA CANNELLE

Cette recette a fait l’unanimité à la maison. Sortis du four, encore chauds, les roulés se sont fait dévorer ! Oui, je vous entends déjà : « encore de la cannelle ! ». Mais ici, la dominante reste l’orange, promis.
J’avais envie d’une pâtisserie avec une pâte levée : j’hésitais entre une sorte de pain aux raisins, avec une crème onctueuse au milieu, et un roulé à la cannelle. Et pourquoi pas mixer les deux ?
Les desserts à l’orange sont souvent mes préférés, et j’ai décidé ici de réaliser une crème à l’orange : c’était délicieux et je pense réutiliser cette recette plus tard !

Un petit gâteau parfait pour un dimanche au coin du feu, avec un bon thé et le crépitement des flammes en fond sonore. On a adoré cette pâtisserie.
La crème à l’orange est onctueuse et gourmande, et le sucre à la cannelle vient caraméliser le tour de la brioche…. une merveille !

Ingrédients : (pour environ 12 roulés)
-350g de farine
-1 sachet de levure boulangère
-70g de sucre
-180mL de lait
-40g de beurre
-1 gros oeuf
-1 orange (le jus et le zest)

Fourrage à la cannelle :
-45g de beurre
-1 cuillère à soupe de cannelle
-50g de cassonade
-1 pincée de gingembre en poudre
-le zest d’une orange

Crème à l’orange :
-3 oeufs
-120g de sucre
-3 oranges (jus et zests)
-40g de beurre

Commencez à préparer la pâte en mélangeant ensemble les ingrédients secs. Faites chauffez le lait au microondes avec le beurre. Ajoutez en suite au mélange sec le lait avec le beurre fondu, le zest et le jus de l’orange.
Pétrissez pendant au moins 5 min et laissez reposer dans un endroit chaud pendant minimum 10 minutes.

Préparez le beurre à la cannelle : travaillez le beurre à la fourchette jusqu’à obtenir une préparation molle en pommade. Ajoutez en suite la cannelle, le sucre cassonade, le gingembre et le zest de l’orange. Réservez.

Préparez maintenant la crème à l’orange. Dans une casserole, fouettez les oeufs avec le sucre, le jus et le zest de 3 oranges. Faites chauffer ce mélange à feu doux tout en ne cessant pas de fouettez. Le mélange va épaissir et il ne faut pas que l’oeuf coagule en omelette : il est donc important de fouetter perpétuellement.
Une fois épaissi (un peu moins ferme qu’une crème pâtissière), enlevez du feu et ajoutez le beurre. Une fois bien fondu et incorporé, mettez la crème au frais pendant 30 min le temps qu’elle se raffermisse.

Préchauffez le four à 190°.
Étalez la pâte en forme de grand rectangle. La pâte doit faire minimum 1 cm d’épaisseur. Étalez tout d’abord le beurre à la cannelle. Ajoutez en suite la crème à l’orange et répartissez la sur la totalité de la surface. Roulez en suite la pâte et détaillez des morceaux d’environ 4cm de largeur.

Disposez les soit sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (attention à bien les espacer !) ou dans des moules à muffins pour des roulés calibrés (n’oubliez pas de les graisser au préalable).
Laissez cuire pendant 25 min environ : ils doivent être bien dorés et caramélisés !
Maintenant, régalez vous !

Publicités
Publié dans Recipes | Laisser un commentaire

SNICKERDOODLES

Ce nom totalement farfelu désigne des petits biscuits hyper moelleux à la cannelle, qui reste fondant plusieurs jours d’affilés ! Je suis une grande fan de cannelle et rien ne me met plus en joie que lorsqu’une pâtisserie à la cannelle cuit dans le four et diffuse son odeur chaleureuse dans toute la maison.
Si j’adore faire des roulés à la cannelle, parfois je n’ai pas le temps (ni le courage) de faire une pâtisserie avec une pâte levée et d’attendre entre chaque étape de la recette.

Cette recette est donc parfaite : ma dose de douceur à la cannelle en 20 minutes chrono ! Ces petits biscuits sont fermes et fondant, avec un coeur moelleux à souhait. L’enrobage pré-cuisson de sucre à la cannelle donne un léger croustillant sous la dent !
Si vous n’aimez pas la cannelle, effectivement, cette recette ne risque pas de vous plaire. Mais sinon, vous venez de trouver le saint Graal du biscuit à la cannelle.
Ils se conservent très bien et sont très faciles à réaliser : je pense que ça sera une de mes recettes fétiches cet hiver pour offrir dans de belles boîtes !

Ingrédients : (pour environ 32 biscuits)
– 230g de beurre mou
– 150g de sucre cassonade ou intégral (un sucre peu raffiné de préférence)
– un gros oeuf
– extrait de vanille
– 375g de farine
– 1/2 cuillère à café de levure
– 1 cuillère à soupe de cannelle
– 1 cuillère à café de gingembre en poudre
– une pincée de sel

Pour l’enrobage :
– 60g de cassonade
– 1 cuillère à soupe de cannelle

Préchauffez le four à 190° sur chaleur tournante.
Avec la feuille du robot, fouettez le beurre avec la cassonade et l’extrait de vanille pendant au moins 2 min pour obtenir un beurre pommade. Ajoutez en suite l’oeuf et mélangez à vitesse rapide.
Dans un bol, mélangez la farine, la levure, le sel, les épices et la levure. Ajoutez en suite cuillère par cuillère sur vitesse moyenne ce mélange sec à la préparation de beurre. La pâte est assez compacte mais peu collante.

Faites des petites boules de la taille d’une grosse noix et roulez-les dans le sucre à la cannelle. Enfournez pour 10 min sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Laissez refroidir sur une grille et conservez dans une boîte hermétique.
Et maintenant : régalez-vous !

Publié dans Recipes | 2 commentaires

TARTELETTE BRIE, FIGUES, OIGNONS ET NOISETTES

Hello ! Comme je vous le disais dans mon précédent article, en ce moment, mon cerveau ne pense qu’à l’organisation des festivités, la déco, les recettes. J’ai un million d’idées et si peu de temps… Je pense aux recettes sucrées, salées, aux cocktails, aux apéros… Bref, vous n’avez pas fini de me voir par ici.

Aujourd’hui on se retrouve pour une recette sucrée-salée ultra facile qui ira à ravir en apéritif avec le champagne. Ces petites tartelettes ne prennent que quelques minutes à réaliser et l’association de saveurs donne quelque chose de raffiné et spécial pour les fêtes de fin d’année.

Rien de plus simple, pas très cher, bref : la recette à servir à l’apéritif cette année pour vous faire oublier ces malheureux feuilletés knack qu’on ne peut plus voir en peinture !

Ingrédients : (9 tartelettes)
– 1 pâte feuilletée rectangulaire
– une pointe de brie
– confit de figues
– un petit oignon
– quelques noisettes concassées

Préchauffez votre four à 190° sur chaleur tournante.
Découpez 9 rectangles égaux dans votre pâte feuilletée. Etalez environ 1 cuillère à café de confit de figues. Disposez en suite quelques rondelles d’oignons cru (elles vont caraméliser à la cuisson avec le confit de figues). Ajoutez en suite une bonne tranche de brie : mais veillez à laissez un peu de pâte autour pour refermer la tartelette. Parsemez de noisettes concassées.

Repliez les bords de la tarte et faites des marques avec la fourchette.

Enfournez pour environ 20 min. Laissez refroidir avant de les déposer sur une grille.

Et voilà, le tour est joué !

Publié dans Salted | Tagué | Laisser un commentaire

CRINKLES COOKIES

Tis the season ! 

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux vous savez que je suis une Christmas freak et que mon amour pour la culture américaine s’étend également à leur folie pour les fêtes de fin d’année. Thanksgiving, Noël… Je peux passer des heures et des heures sur Pinterest à regarder les décorations, les dressages de tables, les DIY…

D’une manière générale, les fêtes, quelles qu’elles soient, sont toujours des moments de partage et de convivialité, et c’est ce que j’apprécie le plus.

Chaque année, j’essaye de faire des biscuits pour les fêtes : j’en donne autour de moi et c’est toujours un plaisir de redécouvrir ma cuisine avec une odeur de cannelle, d’épices, d’orange et de gâteaux dans le four et la voir se couvrir de son manteau blanc…. je parle évidemment de la farine disséminée partout ! 

Ces petits biscuits venus tout droit des Etats-Unis me faisaient envie depuis très longtemps. La Martha Stewart en moi ne pouvait pas passer à côté.

J’ai donc testé plusieurs recettes, fait quelques ajustements par ci par là, et la voici, prête à être partagée !

Entre le biscuit, le cookie et le brownie. Indéfinissable. Son enrobage est croquant, légèrement, plus qu’un cookie mais moins qu’un biscuit sec, et une fois qu’on croque dedans….le moelleux et la richesse du chocolat comme dans un brownie.

C’est simple, ici, ils ont fait l’unanimité, même auprès des moins chocolate friendly (c’est pour vous dire !).

Visuellement, le sucre glace leur donne un effet enneigé que j’adore. Bref, la vraie recette à faire pendant les fêtes dont on ne se lasse pas !

Ingrédients : (pour environ 24 crinkles)

– 200g de chocolat noir

– 50g de beurre

– 1cac d’extrait de vanille

– 70g de sucre (j’ai mis du muscovado mais de la cassonade marche très bien également)

– 2 petits oeufs

– 1 pincée de sel 

– 200g de farine 

– 1/3 de sachet de levure chimique

– du sucre glace

Au bain marie, faites fondre le chocolat avec le beurre et l’extrait de vanille. Ajoutez en suite toujours sur le feu le sucre pour que les grains fondent. Laissez refroidir légèrement puis ajoutez un à un les œufs. (NB : si vous ne patientez pas, le chocolat trop chaud va cuire les œufs…)

A la cuillère en bois, ajoutez en suite le sel, la farine, la levure et mélangez bien.

Laissez refroidir au minimum 30 min-1h avant de façonnez les boules : la pâte doit être assez froide pour que les boules tiennent bien en place.

Préchauffez le four à 180°.

Façonnez les boules de pâte de la taille d’une grosse noix. Roulez les en suite très généreusement dans le sucre glace.

Disposez les en suite sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et laissez cuire pendant environ 11 minutes. N’excédez pas les 12 minutes de cuisson sinon vous obtiendrez des biscuits très secs, et vous perdrez le côté moelleux.

Disposez les sur un joli plateau ou une belle boîte à biscuits, mettez votre playlist de Noël favorite et voilà !

Publié dans Recipes | Laisser un commentaire

CROQUETS AUX AMANDES

Cela fait quelques temps que je souhaitais me lancer dans la réalisation des croquets aux amandes. Un chocolatier de ma région en fait des exquis, très fins, très croquants, avec un goût d’amande à tomber à la renverse. Mais vous me connaissez, mon envie de fait-maison prend souvent le dessus. 

Pas possible pour moi de réaliser des croquets calibrés, tout fins, et j’ai donc décidé de trouver LA recette du croquet traditionnel. Celle que je peux faire sans trop me prendre la tête pour les glisser dans une jolie boîte en ferraille et offrir à la fin de l’année. 

Comme souvent dans mes recettes, n’oubliez pas que les petites pépites et autres ingrédients additionnels sont interchangeables.

J’ai décidé pour ma part de concasser des amandes (logique pour des croquets aux amandes…) mais vous pouvez tout aussi bien le faire avec des noisettes. J’ai choisi des zestes d’orange, mais vous pouvez tout autant mettre des zestes de citron ou ne rien mettre du tout ! Bref, utilisez la recette de base, et amusez vous.

Je conseille de faire torréfier préalablement les amandes : cela rajoute un petit goût délicieux. Toutefois, la recette fonctionne très bien sans cette étape préliminaire !

Ingrédients (pour une vingtaine de croquets selon la taille) :

–              140g d’amandes concassées

–              le zeste d’une orange 

–              200g de farine 

–              100g d’amande en poudre

–              ½ sachet de levure chimique 

–              100g de sucre 

–              1 cas de sirop d’érable 

–              2 petits œufs

–              100 mL d’huile

Préchauffez le four à 140°

Mélangez tous les ingrédients en même temps, dans un bol. La pate va être un peu collante. Si vous faites votre préparation au robot, placez la feuille plutôt que le fouet. Le mieux étant de travailler le tout à la main.

Séparez la pate en deux et réaliser deux boudins. Placez les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfournez pendant 15 min.

Veillez à surveiller le four afin que les boudins ne brunissent pas trop.

Laissez refroidir complètement les boudins. 

Une fois bien refroidi, préchauffez votre four à 140°.

Coupez des tranches plus ou moins fines (attention, si vos tranches sont très fines, le desséchement sera plus rapide au four).

Placez sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et enfournez à nouveau pour 15 min.

Les croquets se conservent très bien plusieurs jours dans une boîte métallique.

Publié dans Recipes | Laisser un commentaire

BOULETTES AUX EPICES

Vous me l’avez tellement demandée que je ne pouvais pas ne pas vous poster cette recette de boulettes. Rien de plus simple, pourtant ! Quand je cuisine du salé, je sais que certaines associations marchent plus que d’autres. Avec le temps, j’ai trouvé mon combo d’épices préférés et je ne suis jamais déçue.

Les boulettes c’est simple, c’est bon, et tout le monde en raffole. Que ça soit en sauce, sans sauce, en apéro piqué sur une brochette…. c’est toujours un franc succès. Mon petit secret est de paner les boulettes avant la cuisson : cela leur rajoute un petit croustillant et un côté encore plus gourmand.

Vous devez sans doute le savoir si vous me suivez ici depuis longtemps, mais j’ai beaucoup de mal à vous donner des indications précises quand il s’agit de salé. Par exemple, je ne sais plus vraiment combien de grammes de viande j’ai utilisé etc… Je vais donc essayé de vous donner la recette la plus précise que je puisse faire haha !

Ingrédients (pour une vingtaine de boulettes)  : 

–  5 blancs de poulet (ou 6 s’ils sont petits)

–  1 œuf

– Sel

– Poivre

–  1 poignée de coriandre fraiche 

– 1 poignée de persil frais 

– 2 gousses d’ail 

–  1 cas de cumin 

– 1 cas de carvi

 – 1 cas de coriandre en poudre

– 1 cac de paprika fumé

– 1 cac de piment 

Pour la panure : 

– Farine, chapelure

–  1 cac de paprika fumé 

Vous pouvez utiliser de la viande hachée directement ou la réaliser vous-même dans un mixeur, ce que j’ai fait.

Dans le bol du mixeur, j’ai donc préalablement mixé la viande puis ajouté l’œuf, et toutes les épices. Rien de plus simple. Une fois le mélange réalisé, façonnez vos boulettes à la main.

Mélangez un peu de farine avec un peu de chapelure et du paprika fumé (selon convenance) et faites rouler les boulettes dans ce mélange. Il n’y a pas besoin qu’elles soient totalement enrobées mais juste qu’elles soient toutes blanches. Ne vous inquiétez donc pas si la panure ne vous semble pas épaisse autour de la boulette.

Faites chauffez de l’huile dans une poêle, un petit lit juste de quoi faire dorer les boulettes, et laissez cuire et dorer.

J’espère que cette petite interlude salée vous aura plu

Publié dans Recipes | Laisser un commentaire

BANANA & CARROT BREAD

Si vous me connaissez un peu, vous savez sûrement que les carrot cakes et les banana breads constituent chez moi une réelle quête sans fin. Je teste sans cesse des recettes (même si je vous ai déjà posté mes deux favorites) et c’est la pâtisserie que je cuisine le plus à la maison.

Quand les arbres rougissent et que les températures chutent, rien ne me tente plus que ces gâteaux.

Alors l’autre jour, quand j’ai voulu pâtisser pour célébrer ce temps pluvieux et venteux, je me suis retrouvée face à 3 bananes trop mûres, et 3 petites carottes dans mon réfrigérateur.

Le dilemme extrême, ou comme choisir entre pâtes et pizza chez l’italien.

Après avoir hésité, j’ai décidé de mixer les deux (une merveille + une merveille ça ne peut qu’être somptueux ?). Et le résultat était à la hauteur de mes espérances.

Un gâteau moelleux, légèrement humide mais pas trop, savoureux avec ce léger mélange d’épices, l’odeur prononcée de la banane et la touche de légèreté de la carotte…..

C’est LE gâteau à faire cet automne.

Ingrédients :

-2 oeufs

-100g de sucre intégral

-50mL de sirop d’érable

-80mL d’huile

-3 bananes bien mûres

-3 petites carottes râpées

-une pincée de sel

-une c.a.s de bicarbonate

-500g de farine

-des épices à doser selon convenance : cannelle, gingembre, muscade.

Préchauffez le four à 180°.

Dans un grand saladier, fouettez les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume.

Ajoutez en suite l’huile, le sirop d’érable et mélangez. Ajoutez en suite les bananes écrasées et les carottes râpées.

Enfin, ajoutez la farine avec le sel, le bicarbonate et les épices.

Une fois la préparation homogène, versez dans un moule à cake chemisé de papier sulfurisé.

Laissez cuire pendant 40 à 50 minutes.

{Attention ! La préparation est « humide » la lame du couteau ne ressortira pas sèche.}

J’espère que cette recette automnale vous aura plu et que vous serez impatients de découvrir les prochaines !

Publié dans Recipes | Laisser un commentaire

3 JOURS À MILAN – CITY GUIDE

Un nouveau city guide vient s’ajouter au blog, et c’est à Milan que nous avons posé nos valises pour 4 jours ! J’ai adoré l’Italie la première fois il y a pratiquement 10 ans en visitant Rome avec l’école, et je suis ravie d’avoir pu ajouter une nouvelle ville à ma bucket list.
Pourquoi Milan ? Eh bien, soyons honnête, il n’est pas aisé de partir en vacances avec un budget d’étudiants. On s’était donnés comme limite 250€/pers pour le transport et l’hébergement. Nous avons utilisé Google Flights pour la période où nous souhaitions partir, et c’était la destination qui nous tentait le plus dans notre budget.

L’hébergement

Impossible de vous raconter mon séjour sans vous parler de notre GROSSE mésaventure au niveau du logement. Nous avions pris un AirBnB qui était meilleur hôte, les photos étaient faites par un professionnel, tout avait l’air neuf. Nous sommes arrivés dans un appartement dont les meubles étaient les mêmes, mais qui avait sans doute 6-7 années de plus. Tout était vieux et extrêmement sale. Le canapé gris était criblé de tâches blanches indéterminées. La poussière n’avait pas été faite depuis longtemps. Le lit était sale et remplis de poils. La douche marron avec la faïence cassée. Les murs recouverts de crasse…Bref, rien n’allait. Nous avons fait des pieds et des mains pour qu’Airbnb nous reloge le soir même. Le nouvel appartement était bien, mais l’immeuble….. un quartier peu fréquentable où nous ne nous sommes pas sentis en sécurité. Nous avons du payer un hôtel pour partir de cet endroit…. Une grosse mésaventure qui a failli entraîner la fin anticipée de notre séjour. 

Faîtes donc très attention au logement. Je pense déjà que les standards de propreté ne sont pas les mêmes.. Et je pense que, si vous décidez de partir à Milan, il faut être très attentifs aux commentaires sur les hôtels ou les airbnbs et prévoir un budget un peu conséquent…

Les visites 

Le Duomo

L’incontournable de Milan. Une cathédrale somptueuse, dont la grandeur était proportionnelle au nombre de pigeons et de touristes sur la place… Mais impossible de ne pas s’attarder devant.
Nous n’avons pas visité l’intérieur mais avions réservé des billets pour la visite des terrasses (tout en haut du Duomo) uniquement, soit 10€ par personne ici.

Aucun guide n’est là, ce que nous avons un peu regretté, mais la vue et la promenade sur les terrasses est à couper le souffle ! Une manière différente d’arborer ce monument.

Galleria Vittorio Emmanuele


Cette somptueuse galerie fait le lien entre la place du Duomo et la Scalla, le théâtre. C’est un passage obligatoire à Milan : l’architecture est incroyable. Elle est désormais occupée par beaucoup d’enseignes de luxe.

Le château Sforzesco

Sans doute notre visite préférée, ce château est une forteresse construite au XVᵉ siècle par Francesco Sforza, duc de Milan, sur les ruines d’une citadelle. Il est aujourd’hui transformé en plusieurs musées.
Nous n’avons fait aucun musée (car ils ne nous intéressaient pas vraiment), mais je vous conseille de venir vous balader dans l’enceinte, admirer l’architecture et vous prélasser en suite dans l’immense parc aux abords (l’entrée sans les musées n’est pas payante).

L’Eglise San Bernardino alle Ossa

Nous n’avons pas visité beaucoup d’édifices religieux (malgré leur prépondérance en Italie) mais il m’était impossible de passer à côté de cette Eglise qui abrite une chapelle recouverte d’ossements humains, digne de l’univers étrange et macabre de Tim Burton.

Galleria d’Arte Moderna


C’est en longeant le grand parc public que nous sommes tombés sur la pavillon d’art moderne, un édifice magnifique qui mérite d’être visité plus que pour son architecture que sa collection.
En effet, bien que quelques grands noms soient exposés, le musée est conçu sans aucune ligne conductrice et est très peu lisible. L’intérieur est toutefois sublime et pour 3€ l’entrée (pour les étudiants) cela mérite le coup d’oeil.

La Piazza Gae Aulenti

Si vous aimez l’architecture et le design, la Piazza Gae Aulenti est un passage obligé. L’endroit paraît totalement futuriste à côté des constructions pittoresques de Milan. 

La Piazza Vetra et les Colonnes di San Lorenzo


Nous avons eu le plaisir de découvrir des ruines romaines en pleine milieu de la ville de Milan. C’est un endroit très calme et agréable mais qui s’agite beaucoup le soir, du fait de ces nombreux restaurants et bars autour de la place.

Via Cappuccio 


Pour nous rendre au château Sforzesco, nous avons emprunté cette route qui abrite de nombreux édifices. N’hésitez pas à passer votre tête dans les grandes portes pour découvrir des intérieurs magnifiques, des petits jardins cachés.
Nous avons adoré nous perdre dans la cour intérieur de l’institut Bazzi.

Les restaurants 

Dry Milano


Le MEILLEUR restaurant de Milan. Meilleur rapport qualité prix.
Dry Milano est un restaurant/bar à cocktail surprenant. La décoration est hyper design, la clientèle composée uniquement de locaux. Entre l’afterwork des business people ou le rendez-vous cool entre copines, on s’y est senti tout de suite à l’aise.

Les cocktails sont fins et élaborés (celui version fiole de médicament est génial!) : comptez 12€ pour un cocktail avec du champagne.
Les pizzas de bases (margharita) sont à 8€, et ce sont les meilleures pizzas que nous avons jamais mangé. Il existe à côté une sélection du chef avec des pizzas plus fines : nous avons testé celle aux girolles qui était incroyable.

À côté de ça, il y a les foccacie, des petites portions sur une base pizza. Nous avons choisi celles avec une émulsion de thon avec une fine tranche de veau snackée. C’était super fin en bouche. Il existe aussi des petits sandwichs façon foccacia : nous avons voulu tester celui au saumon et roquette… Une merveille.
Nous nous sommes régalés du début jusqu’à la fin. Tout était délicieux et surtout très peu cher comparé au lieu et à la qualité des produits.
Une adresse à tester absolument ! La meilleure de Milan.

California Bakery
Meilleure adresse Brunch à Milan, dans une petite rue calme. California Bakery vous propose des avocado toast comme on en rêve toutes.
La terrasse est calme et à l’ombre. La carte était fournie : je pense que c’est une bonne adresse pour déjeuner également.

Nous avons testé les avocado toast ainsi que des pancakes bananes chocolat et des cappuccinos. Délicieux et très copieux ! Deux grosses tartines à l’avocat quand en France, c’est souvent une seule. Nous en avons eu pour 22€ par personne pour ce festin !

Terrazza Aperol

Malgré les critiques lues sur Internet, nous avons quand même souhaité testé la Terrazza Aperol pour siroter un Spritz sur un rooftop en face du Duomo.
Les commentaires décrivaient une terrasse blindée, chère, et personnel désagréable avec beaucoup d’attente.
Rien de tout cela pour nous : nous y sommes allés à chaque fois en plein milieu de l’après midi et nous n’avons jamais attendu. La terrasse était toujours vide. Le Spritz est à 11€ avec un cornet de chips épaisses. À tester pour savourer la vue et le Spritz, mais peut être pas pendant les happy hour.

Pizzium


Si vous cherchez un endroit simple et efficace pour manger, Pizzium est une bonne adresse. Les pizzas de bases sont à 6-7€. La carte était malheureusement difficile à décrypter, mais la margharita est toujours une valeur sûre. La base est maison, et on voit les cuisiniers les préparer. Toutefois, la croûte était molle : pas ce que je préfère, mais toutefois très bon !

Luini et les panzzerottis


Apparemment la spécialité de Milan. Malheureusement, nous avons testé la version sucrée qui est une sorte de sablé très très épais avec une garniture. C’était très étouffant.
On m’a dit sur Instagram que le délice ultime était les versions salées, notamment celle tomates-mozzas.

Le lac de Côme 


Notre escapade au lac de Côme a été ma journée préférée du séjour.
Nous nous y sommes rendus en train depuis Milan (gare de Milano Cadorna) jusqu’à Côme (arrêt Como Nord Lago) pour 9,60€ de train pour deux.

La petite ville de Côme a donc été notre premier stop. J’ai tout de suite été émerveillée par la beauté du lac et de ces villes environnantes. Nous avons déambulé au hasard dans la ville et avons découvert le magnifique Duomo de Côme ainsi que les petites ruelles colorées.

Au port de Côme, nous avons pris des billets pour le ferry. Plusieurs options s’offraient à vous : un ticket pour explorer seulement quelques villes ou le pass valable pour la journée qui vous permet d’explorer pratiquement toutes les villes attenantes au lac.
Nous avons choisi ce billet qui était à environ 25€ par personne.


Nous avons fait un arrêt dans la ville de Bellagio, que nous avons préféré à Côme. Nous nous y sommes arrêté pour déjeuner : pas d’adresses miracles à vous donner. Tout est très touristiques dans ces petites villes.
Je vous conseille de déambuler dans la ville sans trop de circuit à faire. C’est très petit et vous arrivez facilement à trouver des spots bluffants sans vous y attendre, comme cette vue sur les montagnes depuis un petit parc (Parco Martiri della Libertà).

Nous avons repris le ferry une dernière fois pour notre dernier spot : Varenna. Mon gros coup de coeur. Toutes les petites maisons sont pittoresques et colorées. Il y a des petits passages et des pontons qui vous rapprochent du lac.
Il y a beaucoup de petits glaciers artisanaux. Nous avons jeté notre dévolu sur le fameux parfum Nocciole, un délice !

Pour le retour, nous avons pris le train depuis Varenna Esino jusqu’à Milan, les billets étaient à 13,80 pour deux.

J’espère que ce petit City Guide vous aura plu ! J’attends vos impressions en commentaires. Si vous souhaitez voir la petite vidéo, elle est disponible sur Instagram !

À très bientôt !

Publié dans Travel | Tagué , , | Laisser un commentaire

Moelleux à la noisette

Retour sur le blog après plusieurs mois d’absence : rester constante sur les réseaux sociaux est une épreuve chaque année scolaire ! J’espère que vous me pardonnerez ;).

Rentrons dans le vif du sujet avec LA recette qui m’a été beaucoup demandée sur instagram : mon moelleux à la noisette. Un gâteau ultra simple et rapide à faire, un bol et un fouet à nettoyer (et rien de plus !) et 25 min de cuisson plus tard, vous obtenez un gâteau aux saveurs automnales qui saura vous accompagner pendant vos dimanches après-midi, avec un thé chaud devant un film ! Ça vous fait rêver, n’est-ce pas ?

Ingrédients :

⁃ 250g de poudre de noisettes

⁃ 180g de farine

⁃ 1 sachet de levure

⁃ 150g de sucre

⁃ 4 oeufs

⁃ 150mL de lait (j’utilise du lait de noisettes)

⁃ 130mL d’huile

Ps : vous pouvez faire une version banane/noisettes en écrasant 2 bananes dans la préparation.

Préchauffez le four à 180°.

Dans un grand bol, mélangez la totalité des ingrédients dans l’ordre.

Versez dans un moule d’environ 27cm préalablement huilé.

Cuire 20 à 25 minutes.

Je vous avais dit que c’était simple, rapide et facile !

Publié dans Recipes | Laisser un commentaire

CARROT CAKE

Le carrot cake est l’une de mes recettes préférées. Ils me font toujours rêver dans les vitrines des pâtisseries à NY et je suis ravie de les voir désormais devenir incontournables en France également.
J’ai mis du temps à trouver une recette qui me plaisait à 100%. Je voulais un équilibre parfait entre un gâteau moelleux et humide et un glaçage au cream cheese compact. J’avais souvent l’impression d’obtenir un ensemble trop compact et bourratif.

Je suis donc ravie de cette version qui comble mes attentes : une génoise à la carotte moelleuse et humide à souhaits, et un glaçage au creamcheese à l’américaine.
J’ai décidé de laisser l’extrait de vanille sucrer le creamcheese : je n’aime pas rajouter du sucre glace et j’aime particulièrement le côté sucré/salé qu’il apporte.

J’espère que cette recette vous plaira ! C’est un gâteau très simple, mais du plus bel effet sur votre table. La cannelle et les épices en font un gâteau hivernal parfait.
C’est un gâteau qui, sans le glaçage, peut être totalement parve. Et c’est super léger après un gros repas.

⁃ 2 gros oeufs
⁃ 100g de cassonade
⁃ 100g de sucre intégral
⁃ 130mL d’huile végétal
⁃ extrait de vanille
⁃ 4 à 5 carottes (assez petites) râpées
⁃ 140g de farine
⁃ 1 cac de bicarbonate de soude
⁃ 1 pincée de sel
⁃ 1 cas soupe de cannelle (selon convenance)
⁃ noix de muscade (selon convenance)
⁃ une poignée d’amandes, concassées (optionnel)

Glaçage :
⁃ 250g de cream cheese
⁃ extrait de vanille
⁃ 2 cas de lait

Préchauffez le four à 180°.

Fouettez les oeufs avec les sucres à grande vitesse pendant au moins 2 min : le mélange doit doubler de volume et devenir mousseux et clair. Ajoutez en suite l’huile, l’extrait de vanille.
Ajoutez en suite progressivement les ingrédients secs. Ajoutez en suite les carottes râpées et les amandes concassées.

Huilez et chemisez un moule et enfournez pendant 20 à 30 min selon la taille. J’ai utilisé un moule en couronne : la cuisson était rapide. Si vous prévoyez un moule à cake, laissez cuire pendant 30 à 40 min.
Laissez refroidir avant de démouler.

Pour le glaçage, fouettez vigoureusement le cream cheese pour le détendre. Ajoutez en suite le lait et l’extrait de vanille et fouettez encore énergiquement. Vous devrez obtenir un glaçage mousseux mais assez rigide.
J’ai décoré avec quelques lanières de carottes assez fines, réalisées à l’économe.

Merci d’avoir suivi cette recette : on se retrouve rapidement pour mes classiques des fêtes !

Publié dans Recipes | Laisser un commentaire